Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Prix littéraires : Christiane Roussel et David Bosc récompensés pour leurs ouvrages sur la Franche-Comté

©Conseil régional Franche-Comté - cliquez sur l'image pour agrandir

Les prix littéraires "Marcel Aymé" et "Lucien Febvre" ont respectivement été attribués à Christiane Roussel avec son ouvrage Besançon et ses demeures, du Moyen Age au XIXe siècle et David Bosc avec La claire fontaine ce mercredi 4 décembre à l'Hôtel de région à Besançon. 

Publicité

Ces deux prix sont décernés par l’Association du livre et des auteurs comtois, avec le soutien de la Région Franche-Comté. Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Franche-Comté, représentée par Loïc Niepceron, Conseiller régional, et Martine Coutier, Présidente de l’association du livre et des auteurs comtois (ALAC) ont remis ces deux prix littéraires aux deux francs-comtois.

L' Association du livre et des auteurs comtois

Fondée en 1979, l’Association du livre et des auteurs comtois encourage la publication et la lecture d’ouvrages susceptibles de faire mieux connaître et apprécier la vie culturelle et littéraire de la Franche-Comté. L’Association organise annuellement l’attribution de prix littéraires : le Prix Lucien Febvre (ouvrage d’histoire – document) et le Marcel Aymé (ouvrage de fiction). L’auteur doit être comtois d’origine ou d’adoption, ou bien le sujet de l’ouvrage doit offrir un rapport avec la région. Les ouvrages doivent avoir été publiés dans les deux années précédant l’attribution. La Région finance entièrement cette manifestation.       

Le lauréat du prix Lucien Febvre

  • Besançon et ses demeures, du Moyen Age au XIXe siècle
  • Auteure : Christiane Roussel
  • Éditions Lieux Dits, 2013.
  • Photographies d’Yves Sancey

L'ouvrage :

"Le charme de Besançon tient à un cadre géographique unique, la proximité de la nature et l’accumulation, autour de grands monuments, de demeures tassées le long des rues derrière lesquelles subsistent quelques jardins secrets. Contrairement à l’architecture militaire de Vauban, celle plus discrète des maisons reste méconnue. En explorant l’histoire de la demeure bisontine du Moyen Âge au XIXe siècle, Christiane Roussel tente d’offrir des clés de lecture sur les différents types d’habitat que le piéton découvre au fil des rues et veut donner à voir, au-delà de la simplicité ou de l’originalité des façades, comment les Bisontins habitaient leur chez- soi.
Dans une première partie, l’ouvrage passe en revue, après une série de représentations (vues cavalières, plan-relief, plans en projection verticale), les aménagements urbains du IIIe au XIXe siècle, apportés par les divers pouvoirs qui s’exercèrent sur la ville et se traduisirent dans la morphologie urbaine. La seconde partie décrit et analyse dans tous leurs aspects, là aussi dans une perspective socio-historique, les demeures du centre historique de Besançon entre le Moyen Âge et le XIXe siècle.
L’ensemble est agrémenté de 386 illustrations : plans et documents anciens, et photographies de l’architecture et du décor intérieur de ces demeures.
A noter qu’un parcours de découverte urbain sur smartphone a été créé à partir du travail réalisé pour l’ouvrage." 

Le lauréat du prix Marcel Aymé

  • La claire fontaine
  • Auteur : David Bosc
  • Éditions Verdier, 2013 (Courbet en Suisse).

L’ouvrage :

"En 1873, Courbet fuit la justice française qui le condamne à reconstruire à ses frais la colonne Vendôme, détruite lors de la Commune. D’abord réfugié chez son père à Ornans, il passe la frontière et finit par s’installer à La Tour-de-Peilz où il meurt en 1877. Ce sont ces années d’exil que l’auteur évoque sous une forme romancée : un homme habité par une formidable force vitale, un jouisseur, une figure rabelaisienne, et aussi un être profondément sociable, qui s’intègre à la vie des villages, est membre de la chorale de Vevey, fréquente les cafés, plonge dans le Léman et ne refuse pas les invitations officielles.
En romancier - et non pas en historien même si le livre est parfaitement documenté - David Bosc a su remarquablement restituer non seulement le climat d’une œuvre artistique, mais aussi un caractère, une vision du monde. Il montre un homme qui, délesté des vanités parisiennes, est peut-être plus libre qu’il ne l’a jamais été : « Courbet porte témoignage de la joie révolutionnaire, de la joie de l’homme qui se gouverne lui-même, et c’est une source vive »." 


Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mer, 7 Décembre 2016 14h00
PIJ PLANOISE - CENTRE NELSON MANDELA - Besançon
Mar, 6 Décembre 2016 20h00 - Mer, 7 Décembre 2016 19h00
L'ESPACE - PLANOISE - Besançon
Mer, 7 Décembre 2016 18h00 - 20h00
MAISON VICTOR HUGO - Besançon
©Joël Brockny
Mer, 7 Décembre 2016 18h00 - 20h00
CAFE INTERNATIONAL CANOT - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 10h00 - 13h00
Friche Artistique - Besançon