Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Quand Jean-Philippe Allenbach réécrit l'histoire à son profit

(Photo©carvy) - cliquez sur l'image pour agrandir
Un fédéraliste qui invoque le Général de Gaulle pour justifier sa présence sur une liste UMP. On aura tout vu...

Publicité

 Tous les Bisontins devraient recevoir la semaine prochaine une lettre de Jean-Philippe Allenbach, président du Mouvement Franche-Comté, qui a rejoint la liste UMP de Jean Rosselot. Pour justifier ce ralliement pour le moins inattendu, alors que le « trublion » fédéraliste et régionaliste franco-suisse ne cachait pas sa préférence pour François Bayrou en 2007, le candidat Allenbach invoque le Général.

« Jean Rosselot profondément décentralisateur et européen appartient, écrit-il, à  un parti dont le père spirituel, le Général de Gaulle, déclarait juste avant son départ qu’il fallait libérer la vitalité provinciale étouffée par Paris ». Sauf que le Général n’a jamais été un Européen convaincu et qu’il n’a pas appliqué lui-même, quand il était au pouvoir, le moindre début de décentralisation.

Il est vrai que Jean-Philippe Allenbach doit tellement être gêné aux entournures de se retrouver sur une liste UMP qu’il n’hésite pas à faire des contorsions avec la réalité historique. Il en est même arrivé à imiter le Général, plutôt bien d’ailleurs, lors de sa petite intervention au meeting de mardi dernier en présence de Patrick Devedjian, patron de l’UMP.

 

redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon