Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Quand le comté se fait sculpter comme un légume

Frédéric Jaunault © carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Frédéric Jaunault et Aurore Paillusson © carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
© carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
© carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
décalé

C’est une première… Grande première ? On va dire que l’évènement a attiré quelques curieux hier au marché de Besançon. Ce n’est pas tous les jours qu’un sculpteur s’attaque à une meule de comté…

Publicité

Frédéric Jaunault, meilleur ouvrier de France en 2011 (fruitier-primeur), s’est spécialisé dans la sculpture sur fruits et légumes (champion d’Europe) et s’est déjà essayé sur des fromages suisses. Mais, il n’avait jamais jusque-là osé s’attaquer aux 40 kilos que compte une meule.

Il a passé la journée à dessiner, tailler, sculpter la matière grasse bien jaune d’une meule de 12 mois non sans l’avoir décalottée au préalable. Un travail extrêmement minutieux basé sur des techniques que la Parisien Frédéric Jaunault enseigne dans la capitale. C’est d’ailleurs, une de ses élèves, Aurore Paillusson, de l’enseigne du Trou de Souris installée au marché de Besançon, qui a fait venir le maître en la matière.

Donner des formes au comté est évidemment un art éphémère car dans une quinzaine de jours la meule va finir en fondue. Les professionnels du fromage espèrent cependant qu’à la suite de ce type de manifestations les clients, contrairement à la meule sculptée, deviennent durables…

redaction

Votre météo avec