Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Rachat de la branche énergie d’Alstom : "le Front national avait alerté, il n’a pas été écouté"

image d'illustration ©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
Mécontentement

Dans un communiqué conjoint, Sophie Montel, présidente du groupe FN de Bourgogne Franche-Comté et Florian Philippot, président du groupe FN en Alsace Champagne Ardenne Lorraine, dénoncent la "promesse non-tenue" suite à l’annonce par General Electric de supprimer 765 postes en France.

Publicité

Le groupe GE a fait l’acquisition des activités Alstom énergie. Son annonce, deux mois, de suppression de postes a du mal à passer du côté des dirigeants FN locaux, "et ce alors même que le gouvernement avait vendu le dépeçage d’Alstom aux Français en brandissant une promesse de création nette de 1000 emplois."

La solution ? "Renationaliser" Alstom

Regrettant qu’un "fleuron de notre industrie" ait été "cédée aux Américains", ils ajoutent : "le Front national avait alerté, il n’a pas été écouté, et il avait encore une fois raison. En attendant, ce sont 765 hommes et femmes qui souffriront de la trahison du gouvernement."

"Pour préserver les intérêts industriels de notre pays", Sophie Montel et Florian Philippot évoquent le besoin de "renationaliser la branche énergie d’Alstom".

Hannah