Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Radiographies médicales: « Pas d’évènement du type Epinal en Franche-Comté »

© - cliquez sur l'image pour agrandir
L’autorité de sureté nucléaire a fait le point sur sa mission de contrôle des hôpitaux en Franche-Comté. Un rapport plutôt rassurant, mais…

Publicité

C’est l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) qui est chargée d’assurer le contrôle de la sureté nucléaire et de la radioprotection au nom de l’Etat. Elle évalue les risques dans le souci « de protéger les travailleurs, les patients, le public et l’environnement ».

Sébastien Limousin, responsable de l’antenne bourguignonne et franc-comtoise de l’ASN  basée à Dijon, a fait récemment le bilan de la campagne de vérification de 2007 par les 5 inspecteurs de radioprotection de sa division dans les deux régions. Sur les 44 inspections, une attention particulière a été accordée au milieu médical après les incidents dramatiques de surdosage de patients à Epinal et, plus récemment, à Toulouse.

« Il n’y a pas eu en Franche-Comté d’évènement du type Epinal », a expliqué Sébastien Limousin à la suite d’une intensification des contrôles réclamée par le ministère de la Santé. L’ASN considère que des efforts très importants ont été accomplis dans une majorité de services pour améliorer la sécurité des traitements. Cependant, Sébastien Limousin déplore des problèmes d’effectifs dans certains services où il y a une véritable pénurie de main-d’œuvre. «L’effectif des radiophysiciens est non-conforme. Plus de la moitié des services de radiothérapie éprouve des difficultés pour en assurer une présence continue», insiste-t-il en réclamant une augmentation des ressources humaines dans ces services particulièrement sensibles.

 Aucune ouverture de dossier en Franche-Comté 

Les 9 centres de radiothérapie des deux régions ont été inspectés à l’exception de celui de Belfort dont la fermeture était annoncée. Mais avec les retards accumulés par le dossier du site médian, il sera quand même examiné avant fin juin.

« On a relevé des petits ratés, mais aucun évènement qui n’a justifié l’ouverture d’un dossier. Sur une échelle de gravité allant de 1 à 7, nous n’avons jamais enregistré d’incidents de niveau 2 dans les deux régions », souligne Sébastien Limousin.

Outre un problème d’effectif, les inspections de l’ASN mettent en évidence un certain laxisme au niveau de l’enregistrement de « certains évènements sensibles » qui pourraient permettre la mise en œuvre d’actions correctives.

Un des objectifs que vise la division dijonnaise dans le cadre des 57 inspections planifiées en 2008 c’est précisément de « sensibiliser les professionnels de santé sur l’intérêt du système de déclaration en matière d’évènements significatifs ».

 

 

119 autorisations délivrées en 2007

En Bourgogne et en Franche-Comté, le nucléaire de proximité comporte dans le domaine médical 9 services de radiothérapie, 6 services de curiethérapie, 10 services de médecine nucléaire, 700 appareils de radiodiagnostic médical et 1500 appareils de radiodiagnostic dentaire.

Dans les autres domaines (industriel, recherche…), on dénombre 250 utilisateurs de sources radioactives et 300 appareils de radiodiagnostic vétérinaire.

119 autorisations ont été délivrées en 2007 dont 99 dans le domaine industriel et de recherche comme les détecteurs de plomb dans les peintures et 20 autorisations dans le domaine médical (scanners, accélérateurs…).

   
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon