Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Rapport Gallois : les 35 heures remises en question

Bientôt la fin ?

L’affaire risque de faire couler beaucoup d’encre et se présente déjà comme une nouvelle bombe dans le monde politico-médiatique.

Publicité

Dans son édition d’aujourd’hui, jeudi 25 octobre, le Parisien, qui ne cite pas ses sources, relate que le rapport de l'industriel Louis Gallois sur la compétitivité propose la suppression de la loi sur les 35 heures, mise en place par les socialistes durant le gouvernement Jospin à la fin des années 1990. Le journal estime qu'il s'agit de la "vraie mesure choc" du rapport dont le
contenu a commencé à être éventé dans la presse et le monde politique, provoquant de vives réactions.

Ce rapport sur la relance de la compétitivité des entreprises françaises sera présenté au gouvernement le 5 novembre par l’ex-patron de la SNCF et d’EADS. "Selon plusieurs sources, Louis Gallois prônerait concrètement de supprimer toute référence à une durée légale du travail imposée à tous", ajoute le journal, selon lequel "l'idée serait d'autoriser un système à la carte. Comme en Allemagne".
"Le temps de travail serait négocié, entreprise par entreprise, par les syndicats et le patronat", poursuit le quotidien.

Une information démentie par un conseiller présidentiel, interrogé par le quotidien : "Ce n'est absolument pas dans nos radars". Le ministre de l’économie, Pierre Moscovici a rappelé de son côté mardi, que ce rapport "n'était pas enterré" mais qu’"un rapport, et la politique d'un gouvernement ne peut être dictée de l'extérieur". "Il sera une source d'inspiration, source d'inspiration ne veut pas dire qu'il va nous tenir la main", a-t-il insisté.

Le rapport Gallois évoquerait aussi une possible augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG) ou de la TVA pour financer une baisse des cotisations sociales.

(source : AFP)

Hannah