Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Rapprochement Bourgogne - Franche-Comté : Marie-Guite Dufay vous demande votre avis

©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
débat citoyen

La présidente de région Marie-Guite Dufay invite tous les Francs-Comtois à contribuer largement au débat citoyen dans le cadre de la démarche de regroupement de la Franche-Comté et de la Bourgogne via un forum de discussion ouvert sur le site internet du Conseil régional de Franche-Comté.

Publicité

"Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Franche-Comté, et François Patriat, président de la Région Bourgogne, se sont engagés dans la démarche de regroupement des régions fixée par le président de la République et le Premier ministre. Le débat parlementaire qui va s’engager prochainement sur cette réforme territoriale doit s’appuyer sur un débat citoyen, avec tous les habitants de la région, autour des projets portés au service des habitants et sur le sens à donner à ce rapprochement", indique le Conseil régional de Franche-Comté. 
  
Aussi Marie-Guite Dufay invite-t-elle tous les Francs-Comtois à contribuer largement à ce débat en prenant la parole sur le forum de discussion ouvert sur le site internet de la Région : www.franche-comte.fr 
  
Ce forum de discussion permet à chacun : 
  • de suivre les informations sur le projet de regroupement des deux régions, 
  • de s’exprimer sur ce projet, 
  • de poser des questions, 
  • d’avoir des réponses, 
  • de participer à la réflexion sur les projets à construire pour l’avenir de la Franche-Comté 
  • de participer à la réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour la réussite de ce rapprochement. 
 
L’ensemble des contributions, réparties en quatre rubriques (projets communs entre les deux régions, bénéfices attendus, conditions de la réussite, questions diverses) sera publié sur le site internet du Conseil régional et alimentera les débats publics organisés à la rentrée par la Région. "En effet, un dispositif de concertation est engagé pour associer les habitants de manière plus large au cours de journées citoyennes et de débats publics jusqu’à cet automne", signale l’institution régionale.
miss.dom