Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

TEMOIGNAGE Panne de TER: 23 choristes bloquées à Baume-les-Dames par -10° C

@archives carvy - cliquez sur l'image pour agrandir

23 chanteuses d'une chorale belfortaine "Entre Filles" invitées à se produire au Festival des Mots d'Amour à Baume-les-Dames, se sont retrouvées bloquées sur le quai de la gare pendant plus de trois heures samedi soir. Le TER attendu était en panne, la gare fermée, aucun interlocuteur présent pour les renseigner....et il faisait -10°C !

Publicité

23 chanteuses de la chorale belfortaine « Entre Filles » (invitée à se produire au Festival des Mots d’amour de Baume-les-Dames ce week-end) avaient choisi de s’y rendre par le train : plus convivial, plus écolo……

Le trajet aller (13h04) en gare de Belfort, l’accueil des organisateurs, le spectacle, TOUT s’était bien passé……A peine vidé le verre de l’amitié, elles reprenaient le chemin de la gare, pour rejoindre Belfort par le train de 19h06.

Il est 18h50 : première surprise : la gare, éclairée, est fermée ! Il faudra donc attendre sur le quai par   -10° !

Deuxième surprise : le train est annoncé sur le panneau avec 5, puis 10, 15, 20, 40 minutes de retard……Aucun interlocuteur (puisque la gare est fermée !), et bientôt, suppression de toute information sur le panneau !

Les derniers stocks de petits gâteaux, boissons chaudes épuisés, frigorifiées par plus d’une heure d’attente dans ces conditions, elles passent « à l’offensive » !

D’un coup de téléphone passé à la gare de Besançon, elles apprendront qu’un « incident à Laissey est en cours de résolution » et qu’un bus devrait être affrété….. Le rappel promis ne viendra jamais et la SNCF ne sera plus joignable !! Il est plus de 20h30 et il fait toujours -10° sur le quai !

Lasses, elles se tournent alors vers la Gendarmerie, les Pompiers,…..et les organisateurs du festival : le Maire de Baume-les-Dames ainsi alerté arrive sur place et prend l’initiative d’ouvrir une salle du CCAS ; s’il n’a pu obtenir qu’un deuxième bus soit affrété, il reçoit l’information qu’un train devrait s’arrêter en gare de Baume à 21h37.

Dans une ambiance très conviviale, un repas chaud est servi par les membres du CCAS ; la Chorale remerciera en interprétant plusieurs chants !

21h30 : le Maire, le Vice Président du Festival, deux membres du CCAS accompagnent les choristes jusque sur le quai. Là, première rencontre avec le cadre SNCF d’astreinte, dépêché depuis Dôle !

Aimable et compatissant, il évoque le froid, le matériel vétuste, l’absence de bus disponible pour pallier les carences SNCF (mais il n’a toujours pas de clé pour ouvrir la gare) !

Et pourtant : il est 21h35 et le train est annoncé avec 5 minutes de retard, puis 10, puis 15 ! Puis plus rien, le panneau s’éteint définitivement, et le « lynchage » du cadre SNCF est proche !

Il faudra attendre 22h15 pour voir apparaître enfin le « tortillard » espéré…. Retour à Belfort : 23h05 !

Au delà de cette mésaventure devenue apparemment bien ordinaire sur nos lignes régionales, nous souhaiterions dénoncer la démolition systématique du Service Public : aucune information, aucun interlocuteur, aucune initiative pour mettre les usagers en sécurité et au chaud !......

Il ya fort à parier que, désormais, ces choristes « échaudées » ne se poseront même plus la question du train pour leurs déplacements futurs ! Et la planète aura tout gagné !

Sylvie Rodier