Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Redevance incitative des déchets : votre facture a-t-elle baissé ?

Une collecte des déchets sur le Grand Besançon ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir

Les habitants de Besançon recevront lundi leur première facture de ramassage des ordures ménagères calculée selon une nouvelle redevance incitative au poids et à la levée: la note la plus élevée sera pour un boucher, qui devra payer 647 euros pour quatre mois. La plus petite facture pour ces quatre mois, d'environ 80 euros, reviendra à un couple.

Publicité

L'agglomération du Grand Besançon a mis en place depuis le 1er septembre 2012 une redevance incitative pour la facturation du ramassage des ordures ménagères. Les 180.000 habitants paient désormais leur facture en fonction d'un abonnement fixe, du poids de leur bac à ordures et du nombre de fois où il est vidé.

Lundi, un boucher du centre-ville devra payer 647 euros pour le ramassage, de septembre à décembre 2012, contre 143 euros pour quatre mois avant la redevance incitative. Mais il s'est déjà associé à une société de collecte pour mieux trier ses déchets et faire baisser sa facture.

La facture a augmenté pour les Bisontins du centre

La plus petite facture pour ces quatre mois, d'environ 80 euros, reviendra à un couple. Avec la redevance incitative, l'agglomération bisontine récolte autant qu'avec l'ancienne redevance, soit près de 6 millions d'euros. Mais les factures s'équilibrent en fonction du secteur géographique : les habitants du centre-ville ont, dans l'ensemble, vu leur facture augmenter, même si elle reste inférieure à celle des habitants des autres secteurs.

"Dans l'habitat individuel, on constate une responsabilisation maximale, on a atteint 100 kg de déchets par habitant et par an, contre 166 kg par habitant et par an au centre ville", a constaté Jean-Pierre Taillard, chargé de la gestion des déchets au Grand Besançon. "Les habitants de la périphérie ont mieux intégré le fonctionnement de la redevance incitative et l'intérêt de diminuer leurs ordures, par le tri et le compostage, car leur facturation ne passe pas par un bailleur".

"La diminution du tonnage est allée plus vite que ce qu'on avait imaginé"

L'incitation au tri et au compostage a permis de faire diminuer la quantité de déchets résiduels de 17 % de 2008 (39.800 tonnes) à 2012 (33.000 tonnes), dont 8% pour la seule année 2012, a dit Cagb, première agglomération de plus de 100.000 habitants à mettre en place un tel dispositif. "C'était inespéré, la diminution du tonnage est allée plus vite que ce qu'on avait imaginé", a affirmé M. Taillard, qui souligne la stabilité de la redevance dans la majorité des habitats collectifs.

(source : AFP) 

Damien

Votre météo avec

Evénements de GRAND BESANÇON