Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Régionales: la campagne contrariée de Jean-Philippe Allenbach

Jean-Philippe Allenbach avec son urne de promesses de vote ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Il espère toujours être candidat aux régionales de 2010 comme en 2004, mais une affaire de fraude présumée à la CMU contrarie ses plans.

Publicité

Habituellement, le président du Mouvement Franche-Comté aime bien faire parler de lui. En revanche, il se serait bien passé d’être accusé dans les médias d’avoir indûment touché des remboursements au titre de la CMU (couverture maladie universelle) pour un montant de 1153,64 € au titre des années 2006, 2007, 2008 et 2009. Une affaire qui ressemble plus à un cafouillage qu’à l’affaire du siècle. Jean-Philippe Allenbach, « sans vouloir être parano », estime qu’il y a eu « violation du secret avec intention de nuire ».
 
« La CMU n’est réservée aux pauvres »
 
Avec ses avocats, il pointe au moins deux irrégularités. Tout d’abord, il se demande  pourquoi la sécurité sociale a directement appelé la police, alors que la procédure prévoit expressément une mise en demeure de l’assuré avant toute autre démarche. Il s’interroge également sur la rapidité avec laquelle on lui a délivré un procès verbal de convocation en justice qui tombe le 5 mars 2010 en pleine campagne des régionales.
 
Jean-Philippe Allenbach rappelle que « la CMU n’est pas réservée aux pauvres, ni forcément gratuite » et qu’elle concerne tous ceux qui n’ont pas la possibilité d’être couverts par un autre régime. Ce qui, selon lui, était son cas lors de son affiliation en 2005 quand il a décidé d’arrêter de travailler et de vivre sur ses économies avant de toucher sa retraite pleine dans quatre ans. Il précise même que pendant les deux premières années il a versé 4447,52 € de cotisation car la CMU n’est gratuite qu’en dessous d’un certain seuil de revenus (environ 9000 € par an).
 
Reste qu’il a oublié de signaler comme revenu un loyer mensuel de 1400 € perçu en 2007. A sa décharge, il rétorque, mais un peu tard, qu’il a oublié de déduire de ses revenus la pension de 2000 € mensuels qu’il verse à son ex-femme. Jean-Philippe Allenbach a donc demandé à être reçu par le patron régional de la sécurité sociale qui devrait, selon lui, clarifier l’affaire et reconnaître qu’il était non imposable et n’a rien perçu indûment. Sinon, suggère-t-il, « je vais demander le remboursement de mes 4447,52 € de cotisations et moi-même je reverserai les 1153,64 € perçus. La sécu perdra la différence, soit 3293,88 € ».
 
« Ce vilain trader franco-suisse »
 
« A la date d’aujourd’hui, j’ai payé quatre fois plus à la sécu que je n’ai reçu. Ils ont réagi de manière passionnelle en se disant qu’il fallait dézinguer Allenbach, ce vilain trader franco-suisse, mais ils se tirent une balle dans le pied et ça va faire pschitt !».
 
En attendant d’avoir fait valoir ses arguments, le président du Mouvement Franche-Comté, âgé de 61 ans, se voit mal aller au devant des électeurs avec son urne dans laquelle il recueille les promesses de vote en sa faveur. Car, il ne se lancera dans la bataille régionale que s’il en recueille 5000 avant fin janvier 2010 dans son urne ou sur son blog. Du coup sa devanture bisontine affiche des tracts expliquant ce qu’est la CMU, plutôt que les placards qui réclament un référendum sur le sort de la Franche-Comté.
 
 
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon