Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Régionales : le programme des candidats pour les transports en Bourgogne Franche-Comté

©damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir
le comparatif des programmes

Trains, bus, aéroports, financement des grandes infrastructures, etc. En matière d'aménagement du territoire, les Régions ont une  compétence essentielle dans l'organisation de la mobilité des  et des transports non urbains. Si elles géraient déjà les TER, elles seront aussi en charge avec la loi NOTRe des transports scolaires et des gares routières et des transports ferroviaires en local. Seul hic : la baisse des dotations qui vont obliger les régions à faire des choix. Voici les propositions des candidats en matière de transport…

Publicité

FN : Sophie Montel

Dans le cadre de la réorganisation territoriale et de la fusion des régions voulues par le gouvernement socialiste, nous serons vigilants afin d’empêcher que nos territoires ruraux ne tombent dans l’oubli. Il est donc important qu’une grande politique des transports soit mise en place permettant le désenclavement des zones les plus éloignées des centres de décision. Dans cette logique, nous veillerons à ce que les dessertes ferroviaires soient maintenues et que l’offre de transports par cars soit suffisante.

En outre, la région ayant depuis la Loi NOTRe à gérer les transports scolaires, nous contractualiserons avec les départements. Concernant ce type de transport, nous maintiendrons et étendrons la gratuité à l’ensemble de la région. Enfin nous pensons que notre région doit avoir sur son territoire un véritable aéroport d’affaires. Cette infrastructure facilitera nos relations commerciales et industrielles avec la Suisse.

UPR : Charles Henri Gallois

  • S’opposer à la privatisation du TER prévue pour 2019 et imposée par l’Union Européenne. Après 20 ans de privatisation, les Britanniques payent les tarifs les plus élevés d'Europe pour voyager dans du matériel en mauvais état qui a causé de nombreux accidents. Ne faisons pas la même erreur.
  • Garantir le maintien des lignes TER existantes
  • Faciliter l’accès de gares aux personnes à mobilité réduite

UDI-LR-DVD : François Sauvadet

Aujourd’hui, les transports en commun régionaux sont confrontés à une baisse de la fréquentation, une tarification incompréhensible, des réseaux et matériels vieillissants. Les projets d’investissement sont gelés. Il faut une rupture.

Nous relancerons donc des projets d’infrastructures ambitieux et reverrons la gestion du réseau ferroviaire. Nous ferons de l’aéroport de Dole un pôle multimodal qui rayonne dans la Région en associant bus, TER et trafic aérien. Nous développerons le réseau routier d’intérêt régional et relancerons le débat sur la voie d’eau Seine-Moselle.

Nous reverrons la politique tarifaire des TER dès 2016 dans une logique de simplification et d’accessibilité, assurerons le renouvellement complet des TER d’ici 2021 et proposerons une carte de transport valable sur tous les réseaux.

Nous élargirons la gratuité des transports scolaires à toute la Région et mènerons une politique de tolérance zéro contre les fraudes et les incivilités.

Alliance Écologiste Indépendante : Julien Gonzales

La Bourgogne-Franche-Comté n’a pas besoin d’autoroutes supplémentaires. Plus d’autoroutes c’est plus de camions et d’automobiles, donc plus de pollutions, plus d’atteintes à la santé de la planète et de la vie qu’elle abrite. Les crédits régionaux destinés aux autoroutes et aux liaisons aériennes seront redéployés sur le rail. Si notre Région possède un réseau ferroviaire dense, il nécessite cependant des compléments ou remises en état.

Nous souhaitons l'électrification des lignes Nevers-Chagny et Etang-Autun-Auxerre, ainsi que la réouverture des lignes Nevers-Auxerre et Dole-Saint-Claude. En rouvrant les gares et les petites lignes, nous désenclaverons et revitaliserons nos campagnes.

Nous soutiendrons les entreprises qui s'engageront à utiliser le ferroutage. Les capacités des rames et les cadences de circulation seront améliorées pour que les bourguignons et les Francs-comtois soient incités à délaisser leur automobile au profit du train.

Nous proposerons la gratuité des TER pour les demandeurs d'emplois et bénéficiaires du RSA. Nous favoriserons la construction de pistes cyclables sécurisées et la multiplication des plateformes de covoiturage.

EELV : Cécile Prudhomme

 Dans une région comme la nôtre, qui est la moins dense de France (après la Corse), il n'y a pas de solution simple pour sortir de la voiture individuelle. Il faut proposer un panel de solutions, qui vont du maintien des lignes TER, à l'autopartage, en passant par des lignes de bus, des pistes cyclables sécurisées, le soutien au covoiturage, etc. Le réseau régional de transports en commun doit être l'ossature des déplacements dans la région.

Nous renforcerons le réseau TER. Nous ferons de gros efforts d'investissement pour la ponctualité et le confort des trains et des bus régionaux, avec un objectif « Zéro retard » à la fin de la mandature. Nous faciliterons l'intermodalité, notamment par l'aménagement des gares. 

Nous sommes favorables au transport fluvial, mais sur les infrastructures existantes, afin de préserver l'environnement et la ressource en eau.

Nous sommes opposés au soutien des collectivités, et en particulier de la région, aux aéroports.

 L'Alternative à gauche : Nathalie Vermorel

Le maintien de ce service public est mis en danger par la réduction des dotations aux collectivités et la mise en concurrence délibérée du ferroviaire par les bus de la loi Macron. Le fret ferroviaire est délibérément détruit (-30% en 10 ans) au profit du transport routier, alors que des grands discours sont faits sur la Cop 21 et la transition écologique.

Nous proposons :

  • développer le fret ferroviaire et le ferroutage pour faire baisser le transit routier qui prend des proportions inquiétantes en Franche-Comté. Cela passe par des investissements importants sur la ligne Paris-Belfort Mulhouse et la Voie ferrée Centre Atlantique.
  • Relancer le fret fluvial par l’utilisation des rivières régionales à grand gabarit (Saône et Yonne) et réhabiliter les canaux Freycinet pour des transports de « vrac » (matériaux, grains) sur petite et moyenne distance. Il est hors de question de relancer le projet de canal à grand gabarit Rhône-Rhin refusé massivement par les Francs-Comtois dans les années 80.
  • un seul aéroport, Dole-Tavaux, qui doit rester de taille modeste, avec financement de la CCI pour les vols d’affaires, exigence d’éthique sociale des compagnies proposant des vols de tourisme, et non-concurrence avec les lignes TGV.
  • une remise à plat de l’offre TER qui ne correspond pas suffisamment aux besoins des usagers, avec l’objectif de désenclaver le Jura ( ligne des Hirondelles, ligne du Revermont) , la Haute-Saône et d’améliorer la liaison Besançon-Belfort.
  • Des tarifs accessibles à tou-te-s, donc incitatifs aux transports en commun, la gratuité totale pour les transports scolaires.

Des financements qui permettent de réaliser ce qui est annoncé : création d’un réel versement transport par les entreprises, augmentation au-delà des 50% de la prise en charge du trajet domicile/travail par l’employeur, prélèvement sur les bénéfices des sociétés autoroutières, création sur le modèle du livret A d’un livret de financement des infrastructures de transport.

Lutte Ouvrière Claire Rocher 

Lutte Ouvrière n'a pas répondu à nos questions dans le détail des programmes  :  "Il est évident que nous ne serons pas élus à la tête de la Région et que nous nous élevons contre tous ces politiciens qui ne sont pas avares de promesses. Promesses qu’ils jettent aux oubliettes sitôt élus. Ces élections sont politiques et il est important qu’un courant ouvrier, un courant communiste se fasse entendre à travers les élections régionales de décembre".

Debout la France : Maxime Thiebaut

 Les TER

Développer l’offre en TER, c’est un outil écologique et économiquement intéressant qui évite la désertification rurale et permet aux populations d’être reliées facilement aux grandes villes :

  • construire la ligne Belfort-Delle ; 
soutenir la ligne Paris-Bâle par Vesoul et Belfort et agir pour maintenir un nombre suffisant d’aller-retour ; 

  • refuser les fermetures de lignes ; 

  • favoriser la complémentarité des différents réseaux de transports en commun ; 

  • écouter l’avis des usagers et les propositions qu’ils peuvent faire pour améliorer les transports. 
Le TGV 
Les TGV ne sont pas une compétence régionale, mais les régions participent largement aux financements des infrastructures. Ils sont un élément important de l’aménagement du territoire.
  • La région doit s’engager à terminer la branche Est du TGV, en réalisant les 35 km de ligne entre Petit-Croix et Lutterbach vers Mulhouse, ainsi que les 15 km entre Villers-les-Pots et Dijon ; 

  • réaliser la Branche Sud qui permettra de relier Strasbourg, Belfort et Besançon à Lyon via le Jura ; 

  • soutenir avec détermination le projet de ligne à grande vitesse dite Paris-Orléans- Nevers-Clermont-Lyon. Destinée à soulager la ligne TGV actuelle, elle peut être un facteur important pour le développement des zones traversées ; 
. 
 

Des routes et autoroutes performantes

  • Terminer l’autoroute Langres-Vesoul-Belfort.
  • Développement de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA) : Le PS comme l’UMP n’ont jamais pu se mettre d’accord pour terminer cet axe routier important qui traverse la France d’Est en Ouest.

Aéroport Dole-Tavaux

d’une utilité incontestable, doivent être confortées, pour permettre le développement du Jura, mais aussi en raison de sa proximité avec Besançon et Dijon. Cet aéroport doit :

  • encourager le développement touristique en accueillant les touristes au cœur de la 
région ; 

  • favoriser le développement économique, les entreprises qui disposent de plusieurs
établissements réclament des liaisons rapides entre ceux-ci.  

MoDem : Christophe Grudler

Notre région a la chance d’être au cœur de l’Europe, en lien avec les grandes régions économiques françaises. Il nous faut maintenir nos infrastructures de qualité et accroitre la mobilité. Voici nos propositions

  • Affirmer les exigences de la Région auprès de la direction de la SNCF afin de maintenir les dessertes TGV quotidiennes, menacées par le nouveau schéma de déploiement
  • Nous exigerons que la SNCF garantisse la présence de contrôleurs dans tous les TER, et abandonne le dispositif EAS (agent seul) où seul le conducteur de train est présent. C'est un élément de sécurisation important. 
  • Mettre en œuvre un comité des usagers et des acteurs économiques aux côtés des élus locaux pour faire entendre les besoins (relance des clubs TGV)
  • Développer le fret (mise au gabarit B+ des tunnels sur ligne Lyon-Mulhouse) et soutenir la ligne 4 (Paris-Bâle via Langres, Vesoul, Lure, Belfort)
  • Optimiser les trajets en créant dans les wagons des animations liées à la promotion de notre Région et déployer la connexion Internet Wifi sur l'ensemble des lignes régionales TGV et TER

Maus aussi

  • Compléter l'offre de mobilité par des gares routières afin d’accueillir les réseaux privés de bus libérés par la loi Macron
  • Développer et créer des parkings dédiés au covoiturage à proximité des grandes voies et densité urbaine
  • Soutenir l’aéroport de Dole en le mettant en réseau avec l’ensemble des aérodromes régionaux et développons des espaces dédiés aux drones civils 

Union de la gauche (PS…) : Marie-Guite Dufay 

Nous garantirons la qualité du service public ferroviaire en modernisant les trains du quotidien grâce à l’acquisition de 15 TER neufs et la rénovation des trains CORAIL, tout en poursuivant la rénovation des gares et en harmonisant la tarification des TER pour faciliter l’accès aux trains pour tous.

 Nous créerons un PASS régional des transports et élargirons l’offre MOBIGO à la Bourgogne Franche-Comté pour faciliter aux usagers l’utilisation combinée des différents modes de transports.


Pour connecter la grande région à l’Europe, nous rouvrirons la ligne Belfort-Delle, nous prolongerons la LGV Rhin-Rhône et réaliserons les premiers travaux pour la voie ferrée Centre Europe Atlantique.


Les programmes des candidats sont présentés dans l'ordre de présentation des panneaux électoraux.  

Damien

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ