Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Retour en images sur la visite de Pierre Moscovici à Besançon

© - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Moscovici, ministre de l'économie. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Patrick Cordier, président du directoire du groupe Gemafy ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Moscovici dans l'atelier "Horlogerie de Maty ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
l'atellier horlogerie de Maty ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Moscovici découvre l'outil de personnalisation de bijoux de Maty (Besançon) ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Moscovici en discussion avec Patrick Cordier, le président du directoire de Gemafi © - cliquez sur l'image pour agrandir
L'atelier création de bijoux : 3.000 créations spéciales à l'année sur devis ©roman - cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre Moscovici en discussion avec des militants CGT ©schwaller-Chatron - cliquez sur l'image pour agrandir
©schwaller-Chatron - cliquez sur l'image pour agrandir
Le repli du PIB français ne doit pas être compris comme "un indicateur de déclin" selon le ministre de l'Economie photo d'archives ©schwaller-Chatron - cliquez sur l'image pour agrandir

Pierre Moscovici s'est d'abord rendu sur le site de l'entreprise Maty où il a été accueilli par une trentaine de militants de l'union locale de la GCT opposés à l'accord dit de "sécurisation de l'emploi" (lire notre article du 27 février). Patrick Cordier, président du directoire du groupe Gemafi l'a ensuite reçu pour une visite privée de la société de fabrication de bijoux "SFM Joaillerie" avant de retrouver la presse pour un tour des ateliers Maty. Pour la journée de la femme, le ministre de l'Économie et des Finances s'est joint au déjeuner donné par Jean-Louis Fousseret à l'hôtel de ville avec les conseillères municipales de Besançon. Il s'est ensuite rendu à l'ARS, l'agence régionale de santé pour signer les premiers emplois d'avenir dans les établissements sanitaires et sociaux de Franche-Comté.

Publicité

Le ministre de l'Économie et des Finances est arrivé en milieu de matinée sur le site de Maty à Besançon. Il a été accueilli par des militants CGT opposée au texte présenté en conseil des ministres de "sécurisation de l'emploi". Les syndicalistes estiment que "la mobilité interne forcée" est une régression. Dialogue de sourds avec le ministre qui de son côté estime que le texte est "bon" tant sur la forme que sur le fond. Il permet selon lui de répondre aux besoins de "souplesse" des entreprises et aux salariés qui obtiennent de nouveaux droits. "L'ANI est un outil de modernisation du marché du travail. Cela devrait permettre de créer des emplois pour une France plus compétitive". Le texte présenté en conseil des ministres sera débattu à l'Assemblée à partir du mois d'avril. 

Visite de Maty : "La France a des atouts formidables" 

 Une première visite chez "SFM Joaillerie" suivie d'un tour dans les ateliers de Maty. Pierre Moscovici a pu découvrir les dessous des coulisses d'un des pus important employeur privé de Besançon. Le groupe Gemafi (SFM, Maty , Gem Services) emploie sur Besançon 600 personnes et a décidé de conserver toute son activité sur le site Bisontin, de la centrale d'appel à a création de son site web. Maty réalise d'ailleurs plus de 20 % de ses ventes en lignes, ce qui n'a pas manqué de souligner le ministre de l'Économie et des Finances. "Dans les régions que je parcours, je croise des entrepreneurs qui innovent qui se battent pour maintenir leur activité sur notre territoire. Malgré ce début d'année difficile, je suis convaincu que la France a des atouts formidables. Nous sommes là avec le gouvernement pour faire en sorte d'aider chacun à créer, développer ses produits et innover"

Revoir notre vidéo "Les coulisses de Maty" tournée fin 2011   

Pause déjeuner

 

169 emplois d'avenir par l'ARS Franche-Comté

 Après un repas en présence des conseillères municipales de Besançon à l'hôtel de ville, journée de la femme oblige, Pierre Moscovici s'est rendu dans les locaux de l'Agence régionale de Santé (ARS) pour signer les premiers emplois d'avenir, pour les jeunes peu ou non diplômés dans le secteur médico-social (personnes âgées, handicapées, etc.)  En 2012, 127 "emplois d'avenir" ont été signés en lien avec l'ARS qui a débloqué 2,4 millions d'euros (18.830€ par poste) et le soutien du conseil régional de Franche-Comté. 42 postes supplémentaires seront créés cette année. "Cela devrait permettre de couvrir un tiers des besoins en personnel qualifié sur les trois ans à venir" explique l'ARS. Les jeunes embauchés seront donc accompagnés pour l'obtention d'une qualification sur des postes d'aide-soignant et d'aide médicopsychologique.

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon