Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Retraites chapeaux du directoire de PSA : Martial Bourquin "scandalisé"

©photo du compte twitter de martial bourquin - cliquez sur l'image pour agrandir
près de 70 millions d'euros pour six
L’annonce d'une retraite chapeau à hauteur de 21 millions d'euros pour Philippe Varin, le PDG sortant de PSA, que Pierre Moscovici juge "inappropriée", n’a pas manqué de faire également réagir Martial Bourquin. Le sénateur du Doubs et maire d’Audincourt (PS) demande "solennellement à Monsieur Varin et aux cinq autres membres du Directoire PSA Peugeot-Citroën de renoncer à leur retraite chapeau" qui s'éléverait selon lui à près de 70 millions d'euros au total.

Publicité

C’est par un communiqué de presse que le sénateur-maire d’Audincourt Martial Bourquin, président du groupe "Industrie" au Sénat, a réagi non seulement à l’annonce de cette retraite chapeau de Philippe Varin de 21 millions d'euros, mais aussi plus généralement à propos des retraites complémentaires des membres du directoire de PSA Peugeot-Citroën.
 

Le communiqué :

 
"Les révélations concernant les retraites chapeaux de Monsieur Varin et des cinq autres membres du Directoire PSA Peugeot Citroën m’ont scandalisé et je n’hésite pas à les qualifier d’indécentes.

Alors que l’entreprise est annoncée depuis 2012 en grandes difficultés, il est demandé à tous les salariés de consentir à des économies drastiques. Je pense à tous les salariés qui ont vu leur salaire amputé par le chômage partiel, je pense aux intérimaires remerciés, je pense aux cadres qui n’ont pas connu cette année d’augmentation de leur salaire, je pense au Nouveau Contrat social conclu le mois dernier qui prévoit 125 millions d’économies avec des mesures telles que la baisse de la majoration des samedis travaillés, un nouveau blocage des salaires en 2014, je pense à la prime d’intéressement dont le montant a été bloqué à 80 euros en 2012 pour tous les salariés, je pense à la suppression de 8.000 postes,... 

La liste est longue ; cependant, les difficultés rencontrées par le groupe pouvaient s’entendre et des mesures ont dû être prises dans ce contexte économique périlleux. Mais quel contraste insoutenable face aux sommes annoncées et à ces retraites chapeaux scandaleuses !

Comment est-il possible de demander ces efforts aux salariés et dans le même temps accorder près de 70 millions aux six membres du Directoire pour leur retraite chapeau ? Que doivent penser les nombreux chefs d’entreprises des PME qui sont obligés de réduire de plus en plus leur salaire afin de poursuivre leurs activités économiques ? 

L’adage populaire « faites comme je dis pas comme je fais »  résume la situation. Lorsque l’on veut être crédible sur des politiques d’économies, il faut commencer par se les appliquer à soi-même.

Je demande solennellement à Monsieur Varin et aux cinq autres membres du Directoire de renoncer à ces retraites chapeaux qui deviennent  le symbole de la forte injustice de traitements au sein même de cette entreprise ; et ce, dans l’intérêt du groupe et de son avenir."
 
A propos de la réaction de Pierre Moscovici, lire notre article ci-dessous
 
 
 
miss.dom