Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

RN 57 : coup de frein sur la 2 x 2 voies entre l’A 36 et Devecey

archives © association de défense de châtillon-le-duc - cliquez sur l'image pour agrandir
©dreal - cliquez sur l'image pour agrandir

Suite aux recours des associations de défense de Châtillon-le-Duc et de la mairie de Miserey-Saline, le tribunal administratif annule la déclaration d’utilité publique du 9 juillet 2009 de la mise en 2 x 2 voies de la nationale 57 entre Ecole-valentin et Devecey. Les travaux sont suspendus et la circulation en direction de Vesoul n’est pas sur le point de s’améliorer d’autant que la future gare d’Auxon va ouvrir en décembre.

Publicité

Ce sera l’une des informations les plus importantes de cet été dans le Grand Besançon. Alors que le chantier devait entrer dans une phase active à l’automne, la mise à double voies de la nationale 57 entre Valentin et Devecey est suspendue par décision du tribunal administratif.

Les juges ont été sensibles aux arguments des associations de défense de Châtillon-le-Duc, de Geneuille et de Franche-Comté Nature Environnement qui réclament un autre tracé. La mairie de Miserey-Salines n’était pas en accord sur les accès, entrées et sorties. Elle avait déposé un recours non contentieux. Le maire de Miserey, Marcel Felt, n’hésite pas à parler  d’un « coup de tonnerre » dans l’été !  

Deuxième annulation de la DUP 

Cette décision du tribunal administratif peut encore être remise en cause. L’Etat peut faire appel mais le projet a déjà souffert de nombreux recours. La DUP (déclaration d’utilité publique) de 1992 avait déjà été attaquée. Les associations avaient été déboutées en 1995 par le tribunal administratif de Besançon mais celui de Nancy, en appel, avait déjà annulé la DUP. Aujourd’hui l’annulation de la Dup de 2009 vient tout remettre à plat.

20 à 30 000 véhicules par jour sur 5 km

Dans le scénario idéal, la double voie devait être opérationnelle au printemps 2012. Les recours n’étant pas suspensifs, le chantier s’était poursuivi avec la création depuis avril de l’échangeur en direction de la future gare « Besançon Franche-Comté TGV » qui ouvrira  le 11 décembre. Ce sérieux coup de frein au chantier devrait venir ralentir encore un peu plus l’accès et l’attractivité de la future gare. A quoi bon effectivement mettre 2h10 pour faire Besançon (Auxon)-Paris en TGV, au lieu de 2h40 aujourd’hui, s’il faut trois quart d’heure pour accéder à la nouvelle gare ? L’argument devrait aller dans le sens des futures navettes TER entre Viotte et Auxon mais il aura du mal à convaincre les automobilistes ralentis aux heures de pointe. A suivre….

Damien

Votre météo avec

Evénements de devecey