Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Saisie de 46 Kg de résine de cannabis Auxon-Dessus

©fabrice barbier - cliquez sur l'image pour agrandir
Le 25 juillet 2010, les gendarmes de la brigade d'École-Valentin (Doubs) ont saisi 46 kg de résine de cannabis entreposés dans un appartement à Auxon-Dessus (Doubs). Les deux occupants de l'appartement ont été placés en garde à vue.

Publicité

Normal.dotm 0 0 1 235 1341 UFR Besançon 11 2 1646 12.0 0 false 21 18 pt 18 pt 0 0 false false false /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Les gendarmes ont été informés téléphoniquement par un interlocuteur, qui souhaite rester anonyme, qu'un individu détiendrait à son domicile deux sacs remplis de résine de cannabis.

Le magistrat de permanence du parquet de Besançon (Doubs) est aussitôt informé. Les militaires de la communauté de brigades d'École-Valentin, assistés de la brigade et de la section de recherches de Besançon se sont déplacés au domicile de l'intéressé. Ils ont alors procédé à une perquisition avec le concours de deux équipes du groupe d'investigation cynophile de Valdahon (Doubs).

 

Le renseignement est avéré et les investigations conduisent à la saisie de quarante-six kilogrammes de résine de cannabis, de cinq grammes de cocaïne, de deux armes de poing de gros calibre, d'un chargeur de kalachnikov et de diverses munitions.

 

La direction d'enquête est confiée à la section de recherches de Besançon, conjointement avec la brigade de recherches et la communauté de brigades d'École-Valentin.

 

Le couple occupant la maison a été placé en garde à vue. Alors que l'épouse a été libérée après vingt-quatre heures de garde à vue, son mari a été déféré le 27 juillet 2010 devant le magistrat de permanence au parquet de Besançon. Il a été mis en examen et écroué à la maison d'arrêt de Besançon.

 

Une information judiciaire est ouverte et l'enquête se poursuit sur commission rogatoire.

 

redaction

Autres faits divers

Votre météo avec

Evénements de auxon-dessus