Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Comité d'entreprise PSA à Sochaux : réactions de la CFTC

- cliquez sur l'image pour agrandir
ce ordinaire du 25 octobre

Heures supplémentaires, fermeture du site durant la période Noël-Nouvel An ou encore contrat social. Le syndicat CFTC de PSA Peugeot Citroën du site de Sochaux réagit après le Comité d’Entreprise de vendredi 25 octobre 2013.

Publicité

Une séance ordinaire du Comité d'Entreprise se tenait vendredi 25 octobre 2013 sur le site de Sochaux. La direction de PSA a annoncé deux séances d’heures supplémentaires pour les deux systèmes de production, les 16 et 23 novembre 2013. La CFTC regrette que le calendrier de production n'ait pas été mieux ajusté. L'organisation syndicale ajoute qu'il aurait été préférable de diminuer les heures d’activités partielles en octobre et ainsi éviter d'avoir recours à des heures supplémentaires collectives en novembre.

Concernant la mise en place d'un allongement d'horaire sur une période définie en novembre et en décembre pour permettre aux salariés de ne pas travailler le 23 décembre et fermer l'usine complète en semaine 52, la CFTC a demandé un délai avant de se prononcer sur ce point afin de consulter ses adhérents.

La direction a également consulté le CE sur le positionnement d'un congé individuel ou d'un jour de récupération sur le vendredi 3 janvier 2014, et permettre ainsi de fermer l'usine complète en semaine 1. La CFTC a donné un avis favorable sur ce point, et a souligné le bien-fondé de ces propositions qui permettent aux salariés de profiter de deux semaines de congés pour la période de Noël.

A propos du nouveau contrat social, la CFTC a rappelé les raisons qui l'ont amené à y adhérer. "Nous sommes convaincus que les efforts que nous acceptons de faire aujourd'hui, seront payants et que nous n'aurons pas à faire face à des plans sociaux d'envergure type Florange, Goodyear ou Alcatel" explique Rachel Dugourd, responsable syndicale. "Aujourd'hui, nous décidons de prendre notre avenir en main, et nous affirmons que nous refusons de précipiter les salariés au chômage ou au RSA. Le risque est réel et le groupe avait besoin que nous réagissions. La CFTC a également demandé à ce qu'une communication précise soit faite par la direction aux salariés sur les points qui les impactent concrètement" complète Mme Dugourd.

Vincent

Votre météo avec

Evénements de pays de montbéliard