Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sécheresse : renforcement des restrictions d’usage de l’eau dans le Doubs

Le niveau des rivières, ici le Doubs à Besançon, est particulièrement bas ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Les pluies attendues mardi et mercredi en Franche-Comté seront loin de compenser le déficit pluviométrique dans la région depuis le début d’année. Il manque deux mois et demi de précipitation notamment dans le sud du département et sur Besançon. Pour les semaines à venir, Météo France envisage un modèle climatique plus chaud que la normale sans pouvoir quantifier les précipitations. Le point sur les restrictions.

Publicité

Les quelques gouttes de pluies au début de printemps et les d’éphémères orages ont été sans effet sur les ressources en eau. Depuis le dernier comité départemental sécheresse du 29 avril, le climat n'a pas permis d'améliorer la situation qui s'est même aggravée. Le préfet du Doubs a donc réuni une nouvelle fois le comité départemental de suivi de la sécheresse ce lundi 30 mai 2011.

Certains records historiques d’étiage ont été franchis pour le mois de mai, dont ceux de 1976. Globalement, les débits de ce mois de mai sont plus faibles que les étiages annuels observés traditionnellement au cœur de l'été. S'agissant des nappes, aucune n'a bénéficié d'un effet des précipitations.

En raison de la sécheresse précoce et de l’aggravation de la situation, des mesures renforcées de restriction de consommation ont été mises en place afin  d'anticiper au mieux la période estivale où les besoins en eau vont s'accentuer.

Le niveau 2 d'alerte renforcée pris par arrêté  est valable sur toutes les communes du département.

  • L’utilisation de l’eau pour le lavage des véhicules hors des stations professionnelles équipées d'économiseurs d'eau est interdite sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaire ou alimentaire) ou technique (bétonnière,…) et pour les organismes liés à la sécurité
  • Le remplissage de toutes les piscines privées existantes est interdit y compris les piscines démontables (ou gonflables).
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs est interdit de jour et de nuit
  • L’arrosage des stades et des terrains de golf est interdit de jour et de nuit à l'exception des greens et départs
  • L’arrosage des jardins potagers est interdit de 8 heures à 20 heures
  • L’alimentation des fontaines publiques doit être fermée, sauf si elles servent à l'abreuvement du bétail
  • Le lavage des voiries, parking et surfaces imperméabilisées est interdit sauf impératif sanitaire et à l'exclusion des balayeuses laveuses automatiques
  • Le prélèvement d'eau pour remplir ou maintenir le niveau des plans d'eau de loisirs à usage personnel est interdit
  • La vidange des plans d'eau dans un cours d'eau interdit
  • L’utilisation de l’eau à des fins d’irrigation agricole est interdite entre 8 heures et 20 heures, sauf autorisation expresse pour des cultures spécifiques.
  • L'utilisation d'eau à des fins industrielles doit être limitée au strict nécessaire.
en rouge: ce qui change par rapport à l'arrêté du 29 avril (niveau 1)

Des contrôles auront lieu pour vérifier le respect des mesures de l'arrêté. Le préfet a demandé aux services de l'Etat, dont ceux de Police et Gendarmerie, et aux maires de veiller au contrôle du respect des dispositions arrêtées. Le non respect de ces interdictions peut être puni d’une contravention pouvant atteindre 1 500€ par infraction.

Damien