Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sénatoriales: une «grande électrice» des Verts empêchée de voter

- cliquez sur l'image pour agrandir
A la suite des élections sénatoriales du 21 septembre les Verts ont déposé une observation sur le fonctionnement du vote.

Photo: Claude Mercier, secrétaire régional des Verts.

Publicité

Le communiqué de Claude Mercier, secrétaire régionale des Verts: « L'une de nos grandes électrices, adjointe au maire de Besançon, n'a pu exercer son droit (et devoir puisque le vote est obligatoire), le président du bureau ayant exigé une pièce d'identité ou un document justifiant du nom d'usage qu'elle a choisi de porter, celui de son mari, alors que les papiers qu'elle présentait portaient, comme c'est souvent le cas, celui de sa naissance.

Explication : chacun sait qu'en matière juridique, et donc électorale, chacun et chacune conserve le nom de son état-civil. C'est ainsi que lors d'élections habituelles, les femmes présentent des documents, carte d'identité par exemple, qui justifie leur nom « de jeune fille », comme l'on dit improprement et qui figure sur les listes électorales. Or, et c'est là que réside l'anomalie, qui, à notre sens, nous a été  préjudiciable, les listes électorales des élections sénatoriales sont constituées à partir des listes adressées par les communes après la désignation des grands électeurs, qui sont établies, par habitude, à partir des noms d'usage : si une dame est mariée, la mention qui figure est « Madame une telle », sans préciser le nom de sa naissance.

 Ce dimanche matin, deux autres « grandes électrices », à notre connaissance, se sont trouvées dans la même situation ; elles ont pu apporter la certification nécessaire, parce que l'heure à laquelle elles se sont présentées le leur permettait. Malgré nos protestations, le président du bureau de vote n'a pas retenu nos arguments auxquels il souscrivait, arguant du fait qu'il se serait trouvé, du coup, en contradiction avec la décision imposées aux « grandes électrices » précédentes.

Les Verts se réservent la possibilité de déposer recours, même si nous ne nous faisons pas d'illusion sur les chances d'aboutir, cette voix manquante n'ayant pas eu d'incidence sur le résultat final. Ce serait néanmoins un combat de plus pour atteindre ce qui paraissait être une évidence aujourd'hui : l'égalité homme-femme en matière de droit électoral ».

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille