Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux, au bout du suspense

Prcic avait ouvert le score dans cette rencontre très animée contre Montpellier @ Photo fcsochaux.fr - cliquez sur l'image pour agrandir
Football (Coupe de la Ligue)

Vainqueurs à la toute fin des prolongations devant Montpellier (3-2), les Sochaliens ont gagné le droit de poursuivre l’aventure dans cette Coupe de la Ligue. Et c’est bon à prendre.

Publicité

La priorité de la semaine, pour eux, reste toujours la réception de Saint-Etienne samedi. Il n’empêche. Bouder la qualification, qui plus est acquise au forceps, contre Montpellier serait de mauvais goût. Hervé Renard, qui avait insisté sur une obligation de résultat à tenir, y compris dans cette Coupe de la Ligue, pouvait être soulagé au coup de sifflet final d’une rencontre qui est certes, venue puiser dans les batteries de ses garçons.

La preuve que cette équipe héraultaise, elle aussi en manque de confiance en championnat, n’a pas souhaité faire de la figuration, en dépit des nombreux changements opérés par Jean Fernandez. Sans réels automatismes, Montpellier avait d’abord semblé assez emprunté. Sochaux en avait profité dans cette première mi-temps guère emballante. A la réception d’un ballon en retrait de Bakambu, Prcic donnait du baume au cœur aux 9000 supporters sochaliens (1-0, 38e).

Quelle fin de match !

Le principal tort doubiste venait de cette reprise de deuxième mi-temps, ratée. Zouma accrochait Herrera dans la surface. Monsieur Turpin désignait le point de penalty et Martin trompait Cros. Tout était à refaire (1-1, 50e). Au fil des minutes, le parfum des prolongations devenait de plus en plus imposant. Bonal, sérieusement refroidi par la température, n’y coupait pas. Effectivement.

Montpellier commençait à patiner. La sortie sur blessure de Sanson contraignait les visiteurs à terminer à dix. Et même à neuf, quand Martin écopait d’un deuxième avertissement (105e). Sochaux appuyait pour faire craquer son adversaire. La différence venait de l’inévitable Corchia (2-1, 115e). Le FCSM souffrait encore, puisque Stambouli touchait la transversale. Mais sur le contre, Contout délivrait son équipe (3-1, 118e), qualifiée pour les huitièmes de finale de cette coupe nationale, en dépit de la réduction du score de Stambouli (3-2, 119e).

Max_sports