Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux, la réponse du courage

En ouvrant la marque, Cédric Bakambu a ôté une belle épine du pied au FC Sochaux. - cliquez sur l'image pour agrandir
Football (Ligue 1)

Vainqueurs (2-0), dans un match de la peur contre Valenciennes, les Sochaliens ont mis un terme à une semaine un peu cauchemardesque, qui a coûté la place à Eric Hély.

Publicité

Ce tempérament-là, irréprochable, les partenaires de Cédric Kanté se le devaient. Avant tout. Ils le devaient également à Eric Hély, qui a largement préfacé, par sa droiture, la franche réaction d’orgueil sochalienne. Son vestiaire, de façon quasi-unanime en incluant également Omar Daf, a d’ailleurs tenu à lui dédier cette victoire. " Sa démission nous a beaucoup touchés. Aujourd’hui, j’ai une pensée pour lui " glissait, à chaud, Cédric Bakambu.

 

Après tant de souffrances, ce retour à la normale ne pouvait que se déguster avec un délice de fin gourmet. Que cela ait été effectué contre une équipe de Valenciennes au moins aussi malade n’est pas le plus important. Cela compte forcément, mais pas autant que l’application qu’ont bien voulu mettre les Sochaliens hier soir. " C’est certain que quand on est efficace comme ça, ça nous aide. Surtout offensivement " reconnaissait justement Cédric Bakambu.

Gros réalisme

Aligné seul en pointe, dans un 4-2-3-1 qui a condamné Mayuka, l’attaquant sochalien n’est pas le moins bien placé pour en parler. Sa reprise décisive, un peu du tibia avouons le, sur le centre d’un Contout décidément convaincant, avait commencé à enlever cette immense chape de plomb sur les épaules du FCSM (1-0, 12e). Bonal retrouvait un sentiment qu’il avait perdu depuis trop longtemps. Et son cri rugissait plus fort quand, sur la deuxième occasion locale, Carlao trouvait la faille sur corner (2-0, 18e). Relancé par Daf, Dias faisait au passage prévaloir une qualité difficilement attaquable sur coups de pied arrêtés.

Tout était bien sûr devenu beaucoup plus simple, face à une équipe de Valenciennes qui n’avait guère que le valeureux Dossevi à opposer, pour instaurer une résistance digne de ce nom. Pouplin s’était mis une première fois sur sa route (23e), avant d’en appeler, face à la frappe lointaine et puissante du Nordiste, au soutien de sa transversale (61e). Il était écrit, cette fois, que l’histoire tournerait bien. Au plus grand bonheur d’un Omar Daf à l’humilité intacte. " Je suis heureux que l’on redonne le sourire à tout un club. J’ai simplement rappelé aux joueurs que Sochaux avait une histoire. Il fallait juste que les joueurs retrouvent la confiance et prennent conscience de leur qualité ".

Max_sports

Du même auteur

Votre météo avec

Evénements de montbeliard

Claudio Capéo I Axone
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00 - 23h00
L'Axone - Montbéliard
Ven, 29 Décembre 2017 0h00 - Sam, 30 Décembre 2017 0h00
Espace Victor Hugo - la Chiffogne - Montbéliard - Montbéliard
Jeu, 15 Février 2018 20h00
AXONE - Montbéliard