Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux, le bol d’air frais

Belle opération pour Bakambu et les Sochaliens... © Photo fcsochaux.fr - cliquez sur l'image pour agrandir
Foot (Ligue 1)

En enchaînant une deuxième victoire de rang (1-0) à Bonal, qui plus est face à Reims, un concurrent direct, les Sochaliens ont réalisé une excellente opération dans un match qui va faire parler. Ils remontent à une 15e place qu’ils regardaient de loin il y a encore une semaine.

Publicité

Il ne faut décidément jamais jurer de rien. Le public de Bonal, dépité il y a peu, a retrouvé la foi. Largement clairsemées à cause d’un froid saisissant, les travées du stade ont encore résonné de plaisir, six jours après la revigorante victoire face à Marseille. Contre Reims cette fois, les Sochaliens n’ont pas été enthousiasmants, mais ils ont su aller à l’essentiel. En étant notamment costauds, en tout cas plus que des Rémois limités.

Voir le FCSM garder ses cages inviolées dans son antre (une première cette saison) est un indice rassurant. Il est le corollaire de la nouvelle partie convaincante du duo Peybernes-Poujol. Le même duo qui s’est retrouvé ciblé par les projecteurs, pour des faits de jeu qui ont déjà engendré une polémique qui fera le bonheur des différentes émissions spécialisées.

Poujol marque de la main et un penalty oublié

Mécaniquement, ce but sochalien repassera en boucle pour souligner la main victorieuse de Poujol sur un nouveau corner décisif de Dias (1-0, 15e). " Oui, je marque de la main. J’y vais pour mettre la tête, mais le ballon frappe mon poignet gauche " expliquait ensuite le défenseur doubiste, resté incrédule une fraction de secondes, quand il vit le ballon finir sa course au fond des filets. Bien que particulier, ce but matérialisait une emprise certaine, avec un Mikari détonant, sur son côté gauche.

Pas forcément très spectaculaires, les débats étaient ensuite marqués par un déchet assez net dans la finition, ce qui avait permis à Pouplin de passer une soirée sereine. Le constat variait légèrement après le repos. Mieux revenus, les Rémois auraient ainsi dû bénéficier d’un penalty quand le centre de Glombard était contré par une main décollée de Peybernes, évidemment dans la surface de réparation. Monsieur Rainville, sacrément aidé par son assistant, avait désigné un simple coup franc… Sochaux, qui a aussi touché le poteau sur un coup franc exceptionnel de Dias, a eu chaud, c’est vrai. Mais il respire beaucoup mieux en laissant cette fois Reims relégable… et à trois points.

Sochaux - Reims 1-0

Stade Bonal. Temps glacial. Pelouse moyenne. Arbitrage de M. Rainville. 8843 spectateurs. Mi-temps : 1-0.

Le but : Poujol (15e).

Avertissements : Peybernes (49e) à Sochaux ; Glombard (37e), Ghilas (45e), Toudic (87e) à Reims.

Sochaux : Pouplin - Corchia, Peybernes, Poujol, Sauget (cap) - Bakambu (Contout 86e), Carlao (Kanté 66e), Roudet, Dias, Mikari - Privat (Butin 63e)
Entraîneur : Eric Hély

Reims : Placide - Mandi, Tacalfred (cap), Weber, Souaré - Glombard, Ca (A. Devaux 77e), Krychowiak, Ramare (Fauvergue 68e), Fortes - Ghilas (Toudic 61e)
Entraîneur : Hubert Fournier

Max_sports