Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux ne s’en plaindra pas

Kanté et les Sochaliens ont bien été secoués à Evian, avant de ramener un bon nul. © Photo fcsochaux.fr - cliquez sur l'image pour agrandir
Football (Ligue 1)

En ramenant le nul (1-1) d’Evian Thonon Gaillard en ouverture du championnat, les Sochaliens, largement dominés dans un premier temps, ont heureusement sauvé les meubles.

Publicité

On voyait déjà de vieux démons resurgir, avec les perspectives inquiétantes qui vont avec. Et puis il y eut ce petit miracle, car cela en fut un à un moment où Sochaux paraissait aux abîmes. Avant l’heure de jeu, Contout, si décevant la saison dernière, signait un exploit personnel avec une frappe enroulée qui médusait Laquait et tout un stade (1-1, 54e).

La cour des miracles, qui aurait même pu permettre aux hommes d’Eric Hély de surfer sur cet élan en ramenant une victoire qui aurait tutoyé, c’est vrai, le hold-up. En fin de match en effet, après un but superbe de Butin logiquement refusé pour hors-jeu (72e), Contout avait cru au doublé mais le portier savoyard s’était suffisamment détendu (84e).

Pouplin et Corchia les ont sauvés

Ce dénouement, Sochaux avait presque tout fait pour ne pas le connaître. Catastrophique, son entame de match justifiait une statistique noire du FCSM, avec le pourcentage colossal de buts encaissés sur coups de pied arrêtés. Sur le coup de patte de Barbosa, Ehret, oublié au marquage, trompait Pouplin de la tête (1-0, 5e). Eric Hély, qui a pourtant passé un bon bout de temps à soigner ces phases arrêtées pendant la préparation, faisait déjà la moue.

Aux abois, les Doubistes devaient ensuite leur salut à deux hommes. Là aussi, on retrouvait le fil conducteur de la précédente saison. Pouplin jouait ainsi les pompiers de service devant Ehret et Bérigaud (18e et 24e), avant que Corchia ne sauve deux ballons sur sa ligne (35e et 52e). Quasiment dans la foulée du deuxième sauvetage du latéral droit sochalien, Contout avait été touché par la grâce. De quoi enlever une sacrée épine du pied au FCSM, qui recevra dès vendredi soir Lyon avec un peu plus de confiance.

Max_sports