Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux peut s’en contenter

Ryad Boudebouz et les Sochaliens ont bien su résister face à Lille. © Photo fcsochaux.fr - cliquez sur l'image pour agrandir
Foot (Ligue 1)

En accrochant Lille (1-1), dans le froid de Bonal, les Sochaliens ont globalement confirmé leur belle sortie à Bordeaux la semaine passée. Concrètement, cela abouti à une place de non relégable.

Publicité

Comme ça, cela ressemble fort à la théorie des petits pas, et franchement, on ne voit pas meilleur recours, pour une équipe sochalienne qui a à un peu près tout fait, jusqu’ici, pour ne pas dépareiller dans le lot des équipes appelées à plus ou moins galérer. Intelligent, Sochaux sait dès lors compenser quelques lacunes techniques par un cœur qui a encore fait plaisir à voir, après que celui-ci a été mis en exergue lors du voyage bordelais.

Devant un stade Bonal pas loin d’être déserté, les joueurs d’Eric Hély se sont fait une fierté de matérialiser cet état d’esprit. Cela s’est vu. Et ça a plu. Plutôt solides dans un premier temps, les Sochaliens auraient pu espérer revenir, à mi parcours, avec un avantage important. Elana, heureux remplaçant de Landreau cette semaine, enlevait cela dit, de façon extrêmement spectaculaire, cette joie à Sloan Privat, qui avait déjà vu sa tête faire le plaisir de Bonal (35e).

Heureusement, Mikari répond…

Plus tranchants, les « Dogues » avaient certes eu leurs occasions. Sur la vue du match, ils en auront d’ailleurs eu bien plus. On n’était, du coup, pas franchement surpris de les voir mener sur une action très habilement conclue par Roux (0-1, 62e). Une aubaine pour le LOSC. Un sujet de calvaire pour des Sochaliens qui avaient réalisé l’exploit d’être pris en contre, par une telle équipe... Sévère, la punition était heureusement comblée par la superbe, et instantanée, égalisation de Mikari (1-1, 64e).

Soutenu par ses fidèles, le FCSM poussait. Un peu trop. Après l’expulsion de Poujol, il se retrouvait à dix, à espérer défendre ce point synonyme de sortie provisoire de la zone rouge. "Au regard de la physionomie, je suis satisfait. Nous avons été moyens dans le jeu, même si on a une énorme occasion en première période. En étant à dix, nous sommes parvenus à préserver le match nul. Chacun donne le maximum, mais il y a des manques techniques. Il faut travailler et être dans la réalité, mais cette équipe croit en son destin et il y a une âme dans le groupe » relevait après coup Eric Hély. On attend de pouvoir vérifier tout ça. Mais en attendant la trêve, Sochaux doit continuer à grignoter. Il pourra allégrement s’en contenter…

Sochaux - Lille : 1-1

Stade Bonal. Temps : froid. Pelouse : en bon état. Spectateurs : 8948. Arbitre : M. Kalt.

Buts : Mikari (64e) pour Sochaux; Roux (62e) pour Lille.

Avertissements : Poujol (48e), Mikari (65e) à Sochaux; Pedretti (60e), Gueye (82e), Mendes (90e+5) à Lille.

Expulsion : Poujol (79e, 2e avertissement).

Sochaux : Pouplin - Corchia, Poujol, Carlao, Roussillon - Contout (Peybernes 81e), Nogueira (cap), Boudebouz, Banana, Mikari (Yartey 78e) - Privat. Entraîneur : Éric Hély.

Lille : Elana - Debuchy, Basa, Béria, Digne - Pedretti (Gueye 69e), Mavuba (cap), Martin - Roux, Rodelin (Bruno 89e), Payet (Mendes Da Graça 79e). Entraîneur : Rudi Garcia

Max_sports