Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sochaux se ressource contre Evian

Avec une passe décisive et un but sur penalty, Ryad Boudebouz a été le grand artisan du succès sochalien contre Evian. - cliquez sur l'image pour agrandir
Foot (Ligue 1)

Au bénéfice de sa victoire (2-1), en match en retard de la 10e journée de Ligue 1 ce mercredi soir, le FC Sochaux-Montbéliard a quitté la place de premier relégable qu’il lègue à cette équipe savoyarde.

Publicité

C’était un match de bas de tableau, cela s’est vu du début à la fin. Il était crucial, et les Sochaliens ont su le remporter, avec cette abnégation qui leur avait tant manquée samedi dernier à Valenciennes. Les enseignements principaux sont bien là. Les Lionceaux, qui n’avaient plus gagné depuis plus d’un mois et demi, et qui étaient relégables depuis quasiment autant de temps, ont quitté la zone rouge. Un bol d’oxygène bienvenu à quatre jours de la périlleuse réception de l’Olympique Lyonnais.

De ce match, il faudra surtout retenir, côté doubiste, la belle efficacité entrevue en première mi-temps. Replacés dans la thématique du combat, sans doute plus en adéquation avec leur valeur intrinsèque, les hommes d’Eric Hély sont revenus aux fondamentaux. Et ils ont bien fait. Sur l’une de leurs premières occasions franches, ils trouvaient la faille. Plein de bonnes intention, Boudebouz avait trouvé, sur corner, un Privat auteur d’une tête croisée superbe, qui finissait sa course dans la lucarne d’Andersen (1-0, 14e).

Sochaux a eu peur jusqu’au bout

Une aubaine pour le FCSM qui trouvait là ce brin de confiance tant recherché et qui en profitait pour se positionner dans le fil conducteur de la solidité. Cela devenait d’autant plus évident quand, peu avant la mi-temps, suite à une main de Koné dans la surface, Boudebouz doublait la mise sur un penalty majestueusement exécuté (2-0, 43e). Cette pseudo facilité n’allait pas durer. Chahutés au repos par leur entraîneur Pascal Dupraz, les joueurs d’Evian/Thonon/Gaillard revenaient des vestiaires avec de bien meilleures intentions.

Entré en jeu, Adnane réduisait d’ailleurs le score, de la tête, après un bon centre de Govou (2-1, 56e). Le doute envahissait de nouveau Bonal. Sur le terrain, les vagues savoyardes faisaient craindre le pire jusqu’au bout. Mais Sochaux, non sans courage, parvenait à tenir ce succès crucial. " C’est le premier match où nous allons au bout de nos forces. Nous avons été chahutés en deuxième mi-temps, mais le groupe a été solidaire et j’ai été heureux de le voir se battre pour s’en sortir " se satisfaisait, après la rencontre, Eric Hély. Son équipe ressourcée, ne reste plus qu’à attendre la confirmation, dimanche face à Lyon.

FC Sochaux - Evian/Thonon/Gaillard 2-1 (2-0)

Arbitre : L. Duhamel. Environ 11 000 spectateurs.

BUTS : Sochaux : Privat (14'), Boudebouz (43' s.p.). Evian/Thonon : Adnane (55').

AVERTISSEMENTS : Sochaux : Poujol (70'). Evian/Thonon : Adnane (69'), Angoula (90+3'), Sagbo (90+3').

SOCHAUX : Pouplin - Corchia (Sauget 75), Nogueira, Kanté (cap), Roussillon - Boudebouz (Banana 84), Poujol - K. Traoré - Contout, Privat, Roudet. Entraîneur : Eric Hély.

EVIAN/THONON : Andersen - B. Dja Djédjé, Angoula, Mongongu, Wass - Rabiu (Adnane 46), Sorlin (cap), D. Koné - Govou (Jarolim 84), Sagbo, Ehret (Berigaud 65). Entraîneur : Pascal Dupraz

Max_sports