Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Soirées fines : Jacques Pélissard défend l'Association des maires de France

Jacques Pélissard, député-maire UMP de Lons-le-Saunier @carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Pas de ça chez nous

Jacques Pélissard, député-maire UMP de Lons-le-Saunier dans le Jura, est en colère contre l’avocat Eric Dupond-Moretti qui évoque des soirées coquines payées par le groupe Eiffage en marge du congrès des maires de France. 

Publicité

Dans un entretien au quotidien Le Progrès, Jacques Pélissard monte au créneau pour défendre l’association qu’il préside. « Il y a sûrement des soirées coquines, mais ça n’a rien à voir avec l’association des maires de France!». Jacques Pélissard, le président de l’AMF, a très peu goûté les propos de l’avocat Eric Dupond-Moretti dans les colonnes du Journal du Dimanche.

Le défenseur de David Roquet, l’entrepreneur d’Eiffage placé en détention dans l’affaire du Carlton à Lille, affirme notamment que le groupe de BTP était sollicité pour financer la soirée officielle de l’AFM mais aussi « une soirée officieuse, pour quelques maires en mal d’émotion, dans des bars à hôtesses des alentours ».

Dans Le Progrès, le député-maire de Lons-le-Saunier réfute toute pratique éventuellement organisée par l’AFM durant le traditionnel congrès annuel. « Avec 7000 maires présents, 12000 personnes et 50000 visiteurs, je ne peux pas savoir qui fait quoi avec certitude. Chacun fait ce qu’il veut et va où il veut. Je n’ai pas vocation à vérifier les activités nocturnes des maires. Il est évident que certains en profitent pour faire la fête mais ça les regarde. Ce n’est pas l’AMF !», souligne-t-il dans les colonnes du Progrès.

(source : Le Progrès) 

redaction

Votre météo avec

Evénements de jura