Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

"Sommet mondial climat & territoires" : 81,6% des Francs-Comtois "concernés" par le changement climatique

© damien poirier - cliquez sur l'image pour agrandir

La Franche-Comté est l’une des 14 régions françaises à s’être engagée dans le débat mondial du 6 juin 2015. Ce débat citoyen s’était également déroulé le même jour au Burkina Faso (avec le soutien de la Région Franche-Comté et l’appui du CERCOOP Franche-Comté). Résultat : 81,6% des Francs-Comtois se sentent concernés par les conséquences du changement climatique, plus qu’ailleurs en France et dans le monde, mais les Burkinabés se sentent encore plus concernés, à 95 %.

Publicité

En Franche-Comté, un panel de citoyens s’était réuni au Conseil régional pour débattre des enjeux climatiques et dégager des préconisations sur les négociations de la 21ème conférence mondiale pour le climat (COP 21) qui se réunira à Paris à la fin de l’année.

L’objectif de ces rencontres était de définir les actions et les mesures à prendre pour lutter contre le changement climatique. L’enjeu de la COP 21 est d’aboutir à un engagement des pays du monde sur la limitation à 2°C du réchauffement climatique. 

Les Francs-Comtois sont favorables à 93 % à ce que la France prenne des mesures sans condition. Pour 47 % d’entre eux, l’accord à trouver devrait être juridiquement contraignant pour tous les pays du monde. Ils sont 32 %, bien au-dessus de la moyenne mondiale qui est sur ce sujet à 17 %, à penser qu’un tel accord ne devrait s’appliquer qu’aux pays émergents et développés. À presque l’unanimité, 96 %, ils pensent que les engagements doivent être réactualisés tous les 5 ans et que chaque pays doit publier un rapport annuel sur ses émissions de GES.

Les Francs-Comtois confirment ce qu’ils avaient déjà dit lors du débat sur la transition énergétique : pour 86 % d’entre eux, les mesures à prendre sont « une opportunité » pour améliorer la qualité de vie. Les Burkinabés sont plus satisfaits de l’engagement de leur pays et pensent également, mais à 67 % que c’est une opportunité pour eux. 

Les Francs-Comtois sont favorables à une taxe carbone à plus de 70%, mais conditionnent sa mise en œuvre à la quantité de CO2 émise, et au niveau de vie du pays. Le soutien à la recherche, 50 %, et la réduction des transports, 45 %, sont les solutions retenues majoritairement par les Francs-Comtois, plus que l’aide à la production d’énergies renouvelables, 31 %, alors que les Burkinabés plébiscitent le soutien aux énergies renouvelables à plus de 71 %. 

Pour 50 % des habitants de Franche-Comté, les solutions seraient plus efficaces si elles étaient mises en œuvre à l’échelle mondiale, pour 32 % à l’échelle locale et pour 10 % à l’échelle nationale, résultats comparables chez les citoyens du monde. Les citoyens veulent majoritairement l’arrêt de l’exploitation du charbon et du pétrole, seuls 10 % sont opposés à l’arrêt de l’exploitation. 

Une très forte majorité (71 % à 86 %) se dégage pour dire que tous les pays doivent contribuer à un "fonds vert", même les pays émergents.

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon