Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Superbe BesAC !

© BesAC - cliquez sur l'image pour agrandir
©BesAC - cliquez sur l'image pour agrandir
Basket (N2)

A Besançon, BesAC bat Kaysersberg 71-69. Pour sa première historique en Nationale 2, le BesAC a réalisé un exploit. Car battre Kaysersberg, qui vise ni plus ni moins que la montée en Nationale 1, en est un.

Publicité

Bien évidemment, on le craignait ce match d’ouverture, départ d’une toute nouvelle aventure, contre cette formation alsacienne expérimentée, lourde au sol dans la peinture, adroite dans le jeu périphérique.

Mais le BesAC qui a fait preuve, de bout en bout, d’un état d’esprit, d’un coeur irréprochables, a su d’entrée se mettre dans le rythme, résister au défi physique et réaliser, avec son rival alsacien, un mano a mano, qui s’est finalement conclu, au bout du suspense, par une première victoire. Et quelle victoire !

A 24 secondes de la fin du temps règlementaire, le BesAC , grâce à un panier de Jaouad Dahbi, menait 71-69. Rien n’était fait. Tout pouvait encore arriver. Cardiaques s’abstenir...

Le même Dahbi, sorti de sa boîte comme un diable, récupérait, au dessus de ses partenaires et de ses adversaires, un précieux rebond défensif, avec en prime une faute en sa faveur. Malheureusement sur la ligne des lancers, le Franco-Marocain manquait ses deux tentatives. Il restait alors 6 secondes de jeu, balle à Kaysersberg. Pas suffisant, face à la défense de fer du BeSAC, pour espérer changer la tendance. Le BesAC avait bel et bien gagné !

Dès lors, les joueurs du BesAC pouvaient, ensemble, hurler de joie dans le rond central. Ils venaient de signer leur première victoire en N2 et par là-même prouvé qu’ils auront, cette saison, un rôle à jouer dans ce championnat. De quoi aussi enthousiasmer, dans une salle en feu, près de 900 spectateurs – un record pour le club bisontin - séduits par un tel spectacle.

Dans ce match, le premier quart-temps avait déjà montré que le BesAC pouvait faire jeu égal avec cet adversaire en muselant la paire intérieur serbe Avramovic – Cabarkapa et le shooteur Walter. Certes, derrière l’arc, le tonique Berquier montrait qu’il faudrait aussi compter avec lui. Toutefois, même si Daure, à ce moment était totalement muselé, le BesAC, par Dahbi et Bole  répondaient à l’adresse alsacienne, alors que Ochereobia faisait rouler ses épaules dans la raquette à côté d’un Pehoua aérien (18-16, 10e).

 La suite s’avérait de la même veine. Toujours très dense, très physique, avec deux collectifs bien huilés. Après Dahbi et Bole, c’était au tour de Daure d’artiller à longue distance, répondant ainsi à Berquier et Walter. Dans la peinture, la bataille faisait rage, Pehoua s’autorisant même un dunk impressionnant. Au bout du compte, les deux équipes étaient à égalité à la pause : 37-37.

La suite promettait. Le BesAC ne lâchait rien, des deux côtés du terrain. Dans ce 3e quart-temps, il y avait certes les paniers majorés de Weber et Obadina, mais aussi le passage de feu de Daure qui s’offrait 11 points d’affilée : 6 sur lancers, 2 de près et 3 de loin.Le BesAC avait même pris 9 longueurs d’avance (50-41). Pas suffisant pour faire renoncer kaysersberg qui recollait et repassait aux commandes en s’autorisant un 8-0. Tant et si bien qu’à l’aube du dernier quart-temps, tout restait à faire (56-58).

Ce n’était pas le moment de trembler, de lâcher. Mais le BesAC, magnifique dans son ensemble, rigoureux, entreprenant, impeccable défensivement, demeurait à la hauteur de l’évènement et finissait par décrocher, dans le money-time, une victoire au bout d’un véritable combat de tous les instants. Chapeau messieurs. On en redemande !

 Les quarts-temps : 18-16, 19-21, 19-21, 15-11

Les marqueurs

  • BesAC : Daure 16, Dahbi 14, Weber 10, Pehoua 10, Bole 8, Obadina 7, Ochereobia 6, Marcelino, Kalambani, Marande.
  • Kaysersberg : Berquier 20, Walter 15, Cabarkapa 15, Avramovic 9, J. Freyburger 6, Cransac 2, E. Freyburger 2, Delattre, Bensaada.

Les réactions

Fred Feray (coach du  BesAC) : “ Ce résultat positif va au delà de mes espérances. C’est la preuve qu’on tient la route. On a résisté au défi physique. Défensivement, on a fait notamment un très gros match. C’est rassurant. Et encore, on n’était pas au top de ce qu’on peut donner. Je pense qu’on peut faire de belles choses dans ce championnat “.

Dawn Obadina (capitaine du BesAC) : “ C’est une superbe victoire pour commencer, pour nous, pour notre public, pour nos partenaires. On a montré que cette équipe de  Kaysersberg qui fait partie des favoris, on a pu, on a su la regarder les yeux dans les yeux. Je m’attacherai surtout sur notre défense qui a superbement tenu. C’est prometteur “.

Fabien Drago (coach de Kaysersberg) : “On est tombé sur une belle équipe de Besançon, une équipe complète qui nous a surpris par sa densité dans un match très équilibré. Le BesAC, je l’avais situé dans la première moitié de tableau, je ne me suis pas trompé “. 

Les résultats

  • BeSAC – Kaysersberg 71-69
  • Oullins – Gries-Oberhoffen 66-97
  • Metz-Sainte-Marie – Tourcoing 76-50
  • Lille – Joeuf 58-86
  • Pont de Cheruy – Paris AB 93-57
  • WOSB – Saint-Priest 62-41
  • Tremblay – La Charité 71-83

Le classement

Prochaine journée Samedi 3 octobre à 20 heures

  • Gries-Oberhoffen – BesAC
  • Joeuf – Pont de Cheruy
  • Tourcoing – Tremblay
  • Kaysersberg – Metz-Sainte-Marie
  • Saint-Priest- Oullins
  • La Charité – WOSB
  • Paris AB – Lille

BesAC

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon