Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sursis pour un néonazi et un militant antifasciste après une rixe à Poligny

Un activiste néonazi a été condamné à huit mois de prison avec sursis, mardi par le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier, après une altercation avec un militant antifasciste, condamné pour sa part à deux mois avec sursis. Ce dernier était accompagné par le Bisontin "Toufik de Planoise" qui avait pris la fuite

Publicité

La condamnation du sympathisant d'extrême droite, conforme aux réquisitions du procureur Guillaume Michel, a été assortie d'une mise à l'épreuve avec obligation de soins et de travail.  Âgé de 20 ans, il a reconnu avoir tiré dans la nuit du 28 au 29 juin des coups de fusil en l'air à l'issue d'une altercation à Poligny (Jura) avec des militants d'extrême gauche, venus de Besançon pour coller des affiches antifascistes. L'arme n'a pas été retrouvée.

 Il avait déjà été condamné en mars dernier à quatre mois de prison ferme pour avoir fait le salut hitlérien et chanté un chant néonazi pendant que la Marseillaise retentissait au bal des pompiers de Voiteur (Jura) le 14 juillet 2012.

Également renvoyé devant le tribunal mardi, l'un des  antifascistes a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour "violences volontaires avec arme", ayant utilisé une bombe de gaz lacrymogène contre les militants d'extrême droite.

(source : AFP)

Damien

Votre météo avec

Evénements de lons-le-saunier