Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Sylvie Mansion : "Le sport est le meilleur médicament"

Sylvie Mansion (au premier plan), directrice de l'ARS et Fabienne Deguilhem, directrice de la DRJSCS, ont signé le plan ce 22 mai à Besançon. DR - cliquez sur l'image pour agrandir
Garder la forme

La Franche-Comté vient de se doter d’un plan Sport Santé Bien-être afin de favoriser l’accès aux activités sportives des personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, hypertension…), avancées en âge, hébergées en EHPAD ou en situation de handicap.

Publicité

La pratique d’activités sportives comme facteur de santé publique, c’est ce que veulent promouvoir l’Agence régionale de santé et la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS). Leurs deux directrices respectives, Sylvie Mansion et Fabienne Deguilhem, ont signé ce mercredi 22 mai, le premier plan Santé Sport Bien-être en Franche-Comté.

L’objectif ? Lutter contre la sédentarité de la population. Décidé au niveau national, ce plan devrait être mis en œuvre dans chaque région au printemps 2013. La Franche-Comté se démarque toutefois par ses nombreuses actions déjà mises en place en la matière. "Elle est un peu pionnière puisqu’elle fait partie des premières régions à avoir lancé en 2007 un réseau sport-santé, avec la Champagne-Ardenne et les Midi-Pyrénées", précise Marie-Lise Thiollet, chargée de mission à la DRJSCS.

Marche nordique et aquagym en tête

La démarche n’est donc pas nouvelle localement. Une cinquantaine de personnes atteintes de maladies chroniques ou sédentaires auraient ainsi déjà pu bénéficier d’actions, avec l’appui d’une vingtaine d’éducateurs sportifs spécialement formés. Parmi les pratiques développées jusqu’ici figurent la marche active, la marche nordique et l’aquagym. "Un groupe s’est créé à Saône avec l’aide du réseau sport-santé, il est de plus en plus plébiscité. Les personnes se réunissent tous les samedis pour aller marcher", remarque Marie-Lise Thiollet.

Ce sont les médecins et les professionnels de santé qui se font le relais de la démarche. "C’est souvent la porte d’entrée. Avant, les médecins disaient à leur patient qu’il faut marcher un peu ou faire du sport sans vraiment donner de solutions. Aujourd’hui, ils les tournent vers nous qui leur proposons quelque chose d’adapté."

Des premiers résultats encourageants

La première année,  le réseau offre une aide financière pour toute inscription dans un club sportif à hauteur de 50% de la cotisation. "Ce réseau doit permettre d’améliorer la santé de nos concitoyens mais il est encore un peu confidentiel. Plusieurs études montrent bien que le sport est le meilleur des médicaments", analyse Sylvie Mansion.

Concrètement, l’Agence régionale de santé a validé les parcours d’accompagnements proposés par la DRJSCS et a envoyé un courrier aux professionnels de santé des secteurs de Besançon, Montbéliard, Belfort, Bletterans, Dole, Vesoul, Villersexel, Gray et Baume-les-Dames pour faire connaître la démarche.

Et les premiers résultats sont là. Les groupes de travail accueillant des enfants en surpoids et mis en place dans une quinzaine de lieu en région ont notamment montré que sur 100 jeunes participants, un peu plus de 70% s’étaient inscrits en 2012 dans un club sportif. 85% d’entre eux ont aussi vu leur retour progressif vers les normes standards de poids sur le plan médical.
Une autre action serait également en cours d’expérimentation au sein de l’EHPAD de Bart.

Hannah

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille