Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Collectivités: 2,3 milliards votés par la Région, les Départements et les agglomérations

L'hémicycle du conseil régional @carvy - cliquez sur l'image pour agrandir

La plupart des collectivités territoriales de Franche-Comté ont fixé leur budget primitif 2012. Le contexte économique impose la rigueur…

Publicité

Le conseil régional, les quatre conseils généraux, et les quatre agglomérations de Franche-Comté (celle de Vesoul est encore trop jeune pour rentrer dans les statistiques) ont voté des budgets primitifs 2012 qui s’élèvent au total à plus de deux milliards d’euros.

Une somme colossale qui découle de la décentralisation et des transferts opérés par l’Etat vers les collectivités locales. C’est évidemment le Doubs qui arrive en tête avec un budget de 541 millions d’euros, suivi par le Jura (308 millions), la Haute-Saône (284 millions) et le Territoire de Belfort (149 millions). Quant au budget régional il affiche presque 500 millions d’euros au compteur.

Premier constat, les budgets n’ont pas sensiblement augmentés d’une année sur l’autre depuis 2010. Le budget de la Région a même baissé. C’est le Territoire de Belfort qui affiche la plus forte hausse de 2011 sur 2012 (+3,11%). Au total, le chiffre est quasiment identique à celui de 2010, sous réserve que les deux agglomérations non encore fixées (Besançon et Belfort) n’augmentent pas sensiblement leurs budgets 2012.

Combien représente ces sommes par rapport au nombre d’habitants de chaque collectivité ? Combien dépense chacune d’elle par habitant ? Les quatre Départements, gérés par le PS, arrivent dans un mouchoir de poche. Quand le Doubs dépense 1029 euros par tête de pipe, le Territoire de Belfort se situe à 1045 euros, le Jura à 1178 euros et la Haute-Saône à 1187 euros.

Les Départements ont aujourd’hui des dépenses obligatoires en hausse, plus particulièrement dans le domaine social (RSA, APA), qui ne leur laissent plus beaucoup de marges de manœuvre. Pas étonnant donc que chaque conseil général se retrouve dans les mêmes eaux budgétaires par rapport à des contraintes identiques.

Du coup, les investissements sont freinés et certaines dépenses – on évoque notamment la gratuité des transports scolaires – pourraient être remises en cause dans les prochaines années.

En ce qui concerne les Communautés d’agglomération, la situation est plus contrastée, chacune d’entre elle menant des politiques différentes. La plus jeune d’entre elles, celle de Dole, ne dépensant que 781 euros par habitant quand celle de Belfort frise les 1500 euros.

 

budgets_2012_collectivités

Damien

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille