Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Taxes: le conseil régional met de l’essence dans son moteur

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
Séance relativement calme ce vendredi au conseil régional dont la majorité PS-Verts a adopté une augmentation de la TIPP comme l’y autorise la loi votée au parlement par la majorité UMP...

Publicité

La Franche-Comté fait partie des rares régions à pouvoir lever une part supplémentaire de la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) pour financer la réalisation de grandes infrastructures, en l’occurrence le TGV Rhin-Rhône. La majorité PS-Verts du conseil régional n’a pas voulu passer à côté de cette possibilité offerte par l’Assemblée nationale et sa majorité UMP, alors qu’il reste 18 millions à payer en 2011 pour la branche-est du TGV Rhin-Rhône.
 
Ne pas confondre impôt direct et indirect
 
12 millions d’euros de recettes sont attendues grâce à ce prélèvement complémentaire de la TIPP qui s’élève à 0,0073 € par litre d’essence et de 0,0135 € par litre de gazole. « Cette recette supplémentaire va alléger notre charge d’emprunt. Ce ne serait pas responsable de ne pas l’utiliser. C’est une mesure votée par votre propre majorité à Paris », a précisé la présidente Marie-Guite Dufay, alors que Sylvie Vermeillet, toujours présidente du groupe UMP malgré l’annonce de son futur retrait du parti présidentiel, s’est élevée contre « cette augmentation des impôts de 12 millions d’euros ». Au total, la TIPP (classique + nouveau prélèvement) devrait rapporter un peu plus de 24 millions d’euros.
 
Comme le Front national, l’UMP a donc voté contre cette hausse de la TIPP. « Ne confondez pas impôt direct et indirect », a lâché la présidente à l’attention de Sylvie Vermeillet qui l’accusait d’avoir promis lors de la campagne électorale de ne pas augmenter les impôts.
 
L’opposition a été moins sévère sur la décision modificative n°2 qui constitue la troisième et dernière étape budgétaire de l’exercice. « Je vais dire un peu de bien de votre DM2 et notre groupe s’abstiendra positivement », a commenté Jean Burdeyron pour l’UMP. Il est vrai que ce dernier a bénéficié de la coquette somme de 1,2 millions d’euros pour le musée du jouet de Moirans-en-Montagne dont il est le maire. Ça calme… D’autant que l’UMP a également noté la volonté de l’exécutif, là aussi, de diminuer le volume d’emprunt prévisionnel d’une dizaine de millions d’euros grâce à des recettes supplémentaires (Etat, fonds social européen) et à des prévisions de non consommation, tout en s’autorisant quelques dépenses supplémentaires à hauteur de 2 millions d’euros (forêts, tourisme, emploi, éducation, mobilité internationale…). 
 
Une belle posture républicaine
 
A l’ouverture de la séance, le préfet de Région avait dressé le bilan de l’action de l’Etat en Franche-Comté en 2009. L’occasion pour Marie-Guite Dufay de saluer le nouveau mode de relation introduit par le représentant de l’Etat depuis son arrivée il y a six mois. C’est effectivement un autre état d’esprit qui a prévalu hier dans l’enceinte régionale, tranchant avec la posture très « politisée » du préfet précédent, Jacques Barthélémy.
 
« Merci pour cette belle posture républicaine, votre respect des élus et cette qualité de relation que nous avons découverte », a estimé la présidente à l’issue de la présentation de Nacer Meddah qui a démontré avoir pris la mesure des dossiers francs-comtois à faire « bouger ». Au premier rang desquels, la liaison Belfort Delle et le TGV Rhin-Rhône.
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille