Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

"Terre de Louis Pasteur" : c’est parti !

©dr - cliquez sur l'image pour agrandir
L'EPCC Terre de Louis Pasteur a été officiellement lancé jeudi 21 novembre 2013 à Lons-le-Saunier ©www.jura.fr - cliquez sur l'image pour agrandir
4 lieux et 3 axes

Porté par six collectivités jurassiennes ainsi que par l’Académie des sciences, et développant des axes touristique, éducatif et scientifique, le projet "Terre de Louis Pasteur", visant à faire rayonner l’image de l’illustre savant franc-comtois au delà des frontières du Jura, a été officiellement lancé jeudi 21 novembre 2013 à Lons-le-Saunier par la création d’un EPCC (Etablissement public de coopération culturelle).

Publicité

Fini le temps où les villes de Dole – où se trouve sa maison natale – et d’Arbois – qui abrite sa maison familiale – se disputaient Louis Pasteur. Depuis quelques années, les deux communes regardent dans la même direction. De longue date dans les cartons, le projet de s’allier pour mieux faire rejaillir la notoriété de l’illustre savant sur le territoire jurassien et au delà semble cette fois sur la bonne voie puisqu’un EPCC (Etablissement public de coopération culturelle) a été créé le 21 novembre dernier, donnant une structure légale au projet "Terre de Louis Pasteur" qui compte sept partenaires : le Conseil général du Jura, les Villes de Dole et d’Arbois, l’agglomération du Grand Dole, la communauté de communes Arbois vignes et villages, l’Académie des sciences – propriétaire de la maison Pasteur d’Arbois - et  la Société des Amis de Pasteur. 
 

Un projet en quatre lieux…

 
Le projet "Terre de Louis Pasteur" tourne autour de quatre lieux : la Maison natale de Pasteur à Dole hébergeant le musée Pasteur, l'Atelier Pasteur, centre pilote de "la Main à la pâte", également à Dole, la Maison familiale de Pasteur et la maison Vercel à Arbois. L’aménagement ultra-moderne de cette dernière (espaces muséographiques, espaces pour l’expérimentation scientifique par les scolaires, parking), venant en complément de la maison Pasteur voisine restée dans son jus du XIXe siècle, est l’un des plus importants chantiers du projet. 
 
Outre cette requalification de la maison Vercel d’Arbois, dont l’achèvement est projeté pour fin 2016, sont prévus un renouvellement de la scénographie du musée Pasteur et un enrichissement des propositions de l’Atelier Pasteur, tous deux situés à Dole.
 

… et trois axes 

 
L’axe éducatif s’orientera vers l’éducation aux sciences. Il est en effet précisé dans la présentation du projet : "En partenariat avec la fondation « La main à la pâte », « La société des Amis de Pasteur », association doloise qui oeuvre activement à l’Atelier Pasteur de Dole, « Terre de Louis Pasteur » sera un lieu de développement professionnel ouvert à tous les professeurs chargés de transmettre la science de la maternelle au collège. Des échanges pourront s’y faire entre les acteurs du monde de la recherche et du monde de l’éducation. C’est dans cette démarche que la Fédération des universités de Franche-Comté et de Bourgogne s’associe au projet. Des synergies pourront par ailleurs être établies avec les autres initiatives régionales de culture scientifique comme le Pavillon des sciences de Montbéliard. Enfin, une future « classe Pasteur » pourrait voir le jour comme il existe déjà des classes « vertes » ou « sportives »".
 
L’axe touristique a pour objectif de "booster" la fréquentation des maisons Pasteur d’Arbois et de Dole, et plus généralement du département du Jura terre de Pasteur. Un travail sera effectué auprès des stations touristiques, des offices de tourisme, des agences de voyages, des tours opérateurs, des écoles… afin de proposer aux divers publics cible (familial, scolaire, peri-scolaire) une offre de découverte globale des lieux de mémoire dédiés au savant.
 
Enfin, concernant l’axe scientifique, l’Académie des sciences et la Bibliothèque nationale de France ont effectué une demande d’inscription des archives de Louis Pasteur au programme " Mémoires du monde " de l’Unesco. Il est prévu que l’accès partiel à ces archives au centre d’interprétation Terre de Louis Pasteur confère à ce lieu une réelle dimension internationale.
 

Côté financement

 
Le bugdet global de ce projet pour 2014 est ainsi financé :
  • 270.000 euros par le Conseil général du Jura, 
  • 140.000 euros par la Ville de Dole,
  • 20.000 euros par la Ville d’Arbois, 
  • 20.000 euros par la deux communauté d’agglomération du Grand Dole, 
  • 20.000 par la communauté de communes Arbois, Vignes et Villages,
  • 50.000 euros par la Fondation Louis Pasteur de l’Académie des sciences. 
miss.dom