Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Territoire de Belfort: un bébé et sa mère retrouvés morts à leur domicile,le compagnon interpellé

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Un homme a été placé en garde à vue jeudi, soupçonné d'infanticide et d'homicide involontaire après la découverte des corps sans vie de sa compagne et d'un nourrisson à leur domicile, à Joncherey (Territoire de Belfort), a-t-on appris de source judiciaire.

Publicité

L'homme a évoqué un "avortement" qui aurait mal tourné, mais les circonstances du drame sont encore floues, a souligné la procureure de Belfort Ariane Combarel.

L'homme de 34 ans a indiqué aux enquêteurs que sa compagne "avait eu des saignements et douleurs" après avoir pratiqué un avortement à son domicile il y a une dizaine de jours, a précisé la procureure.

La femme de 29 ans, qui serait décédée dans la nuit du mercredi 10 au jeudi11 juin 2015 d'une hémorragie, a été découverte inanimée sur le sol de sa maison par les gendarmes, prévenus vers 3H30 par le compagnon, a-t-elle précisé.

Les enquêteurs ont ensuite découvert le corps d'un nourrisson de sexe féminin dissimulé dans le logement, a ajouté la magistrate, précisant que pour l'instant l'enquête n'avait pas encore permis d'établir à quand remontait le décès du nourrisson, ni s'il était né viable.

L'homme placé en garde à vue a évoqué "un avortement pour une grossesse de six à sept semaines". Or l'enfant "a l'apparence d'un nourrisson plus âgé", a noté la procureure.

Pour l'instant, "on ne sait pas s'il était vivant ou s'il a été tué, s'il s'agit de l'avortement d'un enfant proche de naître ou si c'est un accouchement", a-t-elle souligné. Une autopsie du corps du nourrisson prévue vendredi doit permettre de préciser l'âge du bébé et la date de son décès.

À l'arrivée des gendarmes, une petite fille du couple, âgée de 3 ans, se trouvait également dans la maison. Elle a été prise en charge par des amis de la famille.

L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Besançon.

(Source AFP)

Léon

Autres faits divers

14 juin 2018 à 17:25

Votre météo avec

Evénements de territoire de belfort