Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

TGV RHIN-RHONE Claude Lieberman : « L’Etat ne peut dépenser que ce qu’il a »

Claude Liebermann ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Participant aux essais de vitesse hier à Besançon, Claude Liebermann qui anime le comité de pilotage du financement de la deuxième phase de la branche-est, vers Mulhouse et vers Dijon, a laissé entendre, dans la perspective de la réunion qui aura lieu le 11 juillet, qu’il ne fallait pas s’attendre à des miracles. « L’Etat ne peut dépenser que ce qu’il a et il faut tenir compte de cette réalité ».

Publicité

Claude Liebermann a également suggéré qu’il était « prématuré de parler de plan de financement » et que la réunion prévue dans quelques jours « fera le point » et « parlera de méthode ». « Avec la deuxième tranche du TGV-Est et la première tranche du TGV Rhin-Rhône, la région est a deux TGV. Vous savez, Paris-Lyon s’est fait en trois morceaux avec cinq ans d’intervalle. On ne recule pas les échéances, il faut continuer, mais dans toutes les régions on procède par étapes ».

Aux trois régions, Bourgogne, Franche-Comté et Alsace, qui poussent à la roue pour faire avancer le dossier, Claude Liebermann répond : « On peut toujours bousculer, mais il faut avant tout jouer la coopération, car ça ne sert à rien de réclamer de l’argent quand il n’y en pas ».

 

redaction