Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

TGV Rhin-Rhône: François Fillon boucle les 140 premiers kilomètres

François Fillon assiste à la pose du dernier rail ©rff - cliquez sur l'image pour agrandir
François Fillon lors de son discours à Auxonne ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Dernière soudure de la première tranche de la branche-est ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
©rff - cliquez sur l'image pour agrandir
©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Lors d'une visite éclair sur la ligne à grande vitesse en Côte d'Or , le Premier ministre ne s'est engagé sur aucun agenda pour les 280 km restants.

Publicité

Pas d'annonce spectaculaire ce lundi 31 janvier à Villers-les-Pots en Côte d'Or où le Premier ministre a assisté à la pose du dernier rail des 140 km de ligne à grande vitesse que le TGV Rhin-Rhône va emprunter à partir du 11 décembre 2011 à 320 km/h entre la Bourgogne et Petit-Croix dans le Territoire de Belfort. Il était accompagné d'une noria de ministres dont Nathalie Kosciusko-Morizet (Transports) et l'Alsacien Philippe Richert (Collectivités territoriales).

140 km sur 420: un tiers du projet global

Une initiative très symbolique de Matignon, mais qui a laissé sur leur faim les collectivités alsaciennes, bourguignonnes et franc-comtoises dans l'attente d'un coup de pouce de l'Etat vers l'aboutissement de la totalité de cette branche-est vers Dijon (15 km) et vers Mulhouse (35km). Les 140 km ouverts à la grande vitesse à la fin de l'année ne constituent en fait que le tiers de la totalité du projet TGV Rhin-Rhône qui compte trois branches -est, sud et ouest - pour un total de 420 km (*).

François Fillon s'est toutefois voulu rassurant, mais sans rentrer dans le dur du sujet comme l'avait fait Nicolas Sarkozy en 2008 à Ornans (Doubs) lorsqu'il a débloqué les fonds nécessaires aux financement des études et aux acquisitions foncières de la deuxième tranche de la branche-est pour finir les deux bouts dont le coût est évalué à un milliard d'euros. « Une mission sur le financement des travaux a été confiée à Claude Liebermann, avec l'appui de Marie-Anne-Bacot. Je suis sûr que, comme il l'a fait avec succès sur d'autres lignes, il saura réunir efficacement les partenaires pour réaliser ce projet », a précisé le Premier ministre.

Une réunion de cette mission, qui devait avoir lieu en octobre 2010 est régulièrement repoussée de mois en mois. Dernière date évoquée: le mois d'avril. Les présidents de collectivités, comme Marie-Guite Dufay (Région Franche-Comté) et Philippe Richert (Région Alsace), poussent à la roue, mais personne n'ose parler chiffre. Il est vrai qu'un milliard d'euros ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval.

Les collectivités au cœur du financement

De plus, le tour de table financier s'inscrit dans la foulée de la première tranche qui avait coûté 2,3 milliards d'euros répartis entre l'Etat (32,5%), Réseau ferré de France (27,8%), la Franche-Comté (13,7%), l'Alsace (9%), la Bourgogne (5,5%), l'Union européenne (8,5%) et la Suisse 3%). Pour la seconde tranche, il est prévu que l'Alsace verse quelque 180 M€, la Franche-Comté 108 M€, la Bourgogne 72 M€. de quoi faire réfléchir...

Le Premier ministre se doutait qu'il était également attendu sur les autres tronçons. « Je sais combien vous tenez au développement des branches ouest et sud. Elles sont dans des phases moins avancées et certains ont cru pouvoir en tirer un argument pour dire qu'elle ne se feraient pas. Ces deux lois sont inscrites dans la loi Grenelle 1 et je vous le dis clairement: nous restons bien déterminés à faire avancer ces projets ». Là non plus François Fillon n'est pas rentré dans le détail. Il s'est tout de même fendu d'un message qu'on peut résumer ainsi: il en faut pour toutes les régions avec en corollaire cet avertissement: « l'Etat ne palliera pas les défauts de financement ».

Fini le temps où les collectivités n'étaient pas mises à contribution. TGV Est et TGV Rhin Rhône ont ouvert la voie... « Il n'est pas question de se lancer dans une politique inconsidérée de dépenses que nos finances ne nous permettent pas d'assumer. Nous devons hiérarchiser les projets ». Difficile à partir de cette mise en garde de savoir à quelle date les travaux vont commencer entre Petit-Croix et Mulhouse. Vraisemblablement pas dans la foulée de la première tranche comme cela était logiquement prévu.


(*) Totalité de la branche-est: 190 km; branche-sud: 170 km entre Dijon et Lyon; branche-ouest: 60 km de Dijon vers Montbard où le TGV Rhin Rhône rejoint la ligne à grande vitesse entre Parie-Lyon.

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille