Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

TGV Rhin-Rhône : la branche sud coûtera trois milliards d’euros

Le préfet examine les sept variantes possibles de tracé avec les responsables de RFF (Réseau ferré de France) ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Le préfet de Région Franche-Comté a lancé aujourd'hui à Besançon la phase de consultation de la branche sud du TGV-Rhin Rhône qui reliera la branche est (Dijon-Mulhouse) à l’agglomération lyonnaise. Coût de l’opération : trois milliards d’euros.

Publicité

« La consultation que j’ouvre aujourd’hui va durer deux mois et je transmettrai le dossier au ministre avant Noël », a expliqué Jacques Barthélémy, précisant bien pour ceux qui en douteraient encore que « la branche sud se fera, elle est inscrite dans la loi ». D’ailleurs on en sait un peu plus sur cette partie de la ligne à grande vitesse d’une longueur de 150 kilomètres. Elle sera mise en ligne entre 2020 et 2025 avec un début du chantier en 2015 pour un coût de trois milliards d’euros.
 
A l’issue des études préliminaires présentées par Réseau Ferré de France (RFF) après quelque 400 réunions sur le terrain et des centaines d’avis recueillis en deux ans, sept variantes de trajets sont proposées à la consultation de tous les acteurs locaux concernés qui pourront donner leur avis.
 
Il faut aujourd’hui, et dans le meilleur des cas, 4h45 pour relier Strasbourg à Lyon. En décembre 2011, lors de l’ouverture de la première tranche de la branche est (de Villers-les-Pots en Côte d’Or à Petit-Croix dans le Territoire de Belfort), le même parcours pourra s’effectuer en 3h25. Quand Dijon sera complètement relié à Mulhouse, on passera à 3h. Et, à l’achèvement de la branche sud, ce qui n’est pas pour demain, Strasbourg ne sera plus qu’à 2h18 de Lyon.
 
Entre temps, il faudra terminer la deuxième tranche de la branche-est dont le financement n’est toujours pas assuré. Il s’agit d’une cinquantaine de kilomètres aux deux extrémités de la ligne vers Dijon et vers Mulhouse. Coût estimé : un milliard d’euros dont le tiers environ incombe aux collectivités locales. Selon nos estimations, la répartition devrait se faire de la manière suivante : 180 millions d’euros pour l’Alsace, 108 millions pour la Franche-Comté et 72 millions pour la Bourgogne.
redaction

Votre météo avec