Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Tramway: le choix espagnol est «une mauvaise nouvelle» pour Alstom Ornans

Alstom Ornans © archives carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Alstom Ornans ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Dans une lettre ouverte au président de la CAGB Jean-Louis Fousseret intitulée le « dramway de Besançon ?», le syndicat FO fait part de «l’amertume des salariés d’Alstom du site d’Ornans» après le choix en faveur du constructeur espagnol CAF pour l'achat de 19 rames du futur tramway du Grand Besançon dont la mise en circulation est prévue en 2015.

Publicité

La lettre ouverte envoyée au 59 communes de la CAGB est signée Philippe Pillot, secrétaire du Comité d'établissement
Alstom Transport Ornans, délégué syndical central FO Alstom Transport, responsable syndical FO Groupe Alstom :
 
« Ce n’est pas vraiment une surprise puisque, depuis le début, l’appel d’offre était orienté pour exclure Alstom transport de la compétition. Le cahier des charges imposait notamment des clauses auxquelles il ne pouvait répondre avec ses produits standards et ce malgré une position de leader sur le marché des tramways.
 
C’est en tous cas une mauvaise nouvelle pour l’établissement d’Ornans qui devait en produire les moteurs et pour les établissements français qui conçoivent et fabriquent le matériel roulant, la signalisation, les infrastructures … avec du personnel local.
 
Si la concurrence doit jouer afin d’assurer des tarifs adaptés, la compétition doit être juste. FO constate que quasiment tous les pays (Chine, USA, Iran …) pratiquent aujourd’hui un protectionnisme en demandant notamment une part de fabrication locale. FO constate également que la pression sur les prix entraîne une délocalisation de la production vers des pays à bas coûts au détriment de l’emploi dans notre pays.
 
En prenant cette décision, les élus de la CAGB, vont contribuer à la mort lente du site d’Ornans qui a perdu en trois ans près de 50 salariés et autant d’intérimaires alors qu’une joint venture était créée en Chine avec aujourd’hui une centaine de salariés !
 
Malheureusement l’érosion devrait se poursuivre avec les départs de salariés qui ne sont pas remplacés et une charge de l’établissement qui décroît rapidement pour devenir très problématique dès le début 2011. La direction locale a d’ores et déjà mis en œuvre des solutions avec par exemple le détachement temporaire de 6 salariés vers les sites du Creusot et de la Rochelle qui sont encore en surcharge mais plus pour longtemps. Pour Belfort, Valenciennes, Reichshoffen, c’est déjà la crise.
 
(…) C’est aujourd’hui que l’industrie française a besoin d’un plan de relance significatif. Ce n’est pas grâce au tramway de Besançon que les salariés d’Alstom Transport verront l’avenir en rose. Espérons que celui-ci n’aura pas pour unique vocation de transporter les chômeurs vers le pôle emploi… »
redaction

Votre météo avec

Evénements de grand-besancon