Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Transroller : performances au sommet

monté en puissance

6,5 km, 700 de dénivelés, la Montée du Larmont n’a pas effrayé les coureurs qui se sont attelés à son ascension tambours battants. Et les surprises ont été nombreuses…

Publicité

Chez les hommes, l’abandon du grand favori Alexis Jeannerod avait laissé le champ libre à d’autres prétendants. Ils ne se sont pas fait prier. Deux vosgiens se sont offerts les deux premières places, suivis par un Isérois. Leurs noms : Adrien Backschreider (SC Gerardmer), Adrien Mougel (SC La Bressaude) et Cyril Gaillard.

Backschreider avait engagé les hostilités avant de faire la différence aux Lantets (4ème kilomètre) avant de terminer sa course en 19minutes et 49 secondes. Côté Franc-Comtois, le premier représentant se classe 4ème en la personne de Romain Vandel.

Chez les femmes, le changement, c’est maintenant !

Anouck Faivre Picon, championne de France en titre et qu’on pensait indétrônable a laissé échappé la victoire face à la rage de vaincre de la Japonaise Masako Ishida. Alors qu’elle avait battue sa concurrente en 2011, Faivre Picon s’est accrochée jusqu’à lâcher prise au 4ème km. Ishida s’envole et pulvérise le record de l’étape : 22 minutes et 43 secondes seulement pour la Japonaise.

La pontissalienne finit tout de même 2ème (23min22sec). Marion Colin, de Haute Moselle, termine sur la 3ème marche du podium.

QuentinBuchberger