Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un agenda de rentrée chargé pour le diocèse de Besançon

Mgr André Lacrampe a participé à toutes les éditions des JMJ ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Tout en ayant encore en tête le brouhaha spirituel des JMJ, Mgr Lacrampe a décliné ce mardi matin les points forts de la rentrée du diocèse de Besançon avec le monatère des Soeurs Clarisses de Ronchamp et le monument de la Libération de Besançon en ligne de mire.

Publicité

C’est la rentrée pour tout le monde, même pour les évêques... Mgr André Lacrampe a fait le point ce mardi à Besançon sur les rendez-vous importants de l’Eglise catholique dans les parties du Doubs et de la Haute-Saône qui sont de son ressort. En présence de deux jeunes qui ont participé aux récentes JMJ à Madrid, l’archevêque bisontin a évoqué au préalable ces « journées de laboratoire de foi, de vie d’Eglise » dont il perçoit « l’évolution et la transformation générale ».

Mgr Lacrampe est d’ailleurs un observateur privilégié des Journées Mondiales de la Jeunesse puisqu’il a assisté à toutes les éditions. Lors de la première hors d’Italie à Buenos Aires en 1987, il était même le seul évêque français… Jean-Charles et Claire, deux des 350 Francs-Comtois qui ont fait le déplacement en Espagne, ont évoqué «la joie qui enveloppe tout le monde » et « la confiance que redonne » les JMJ. Paradoxalement, cet engouement ne se traduit ni par un rebond de la fréquentation des séminaires, ni par un retour des jeunes vers la pratique religieuse courante. « On ne peut pas parler de désert des vocations », a toutefois précisé l’évêque évoquant des témoignages de jeunes recueillis à Madrid qui « s’interrogent sur ce qu’ils veulent vraiment faire de leur vie ».

Le premier temps fort du diocèse de Besançon aura lieu les 8 et 9 septembre à Ronchamp à l’occasion de l’inauguration du monastère des Sœurs Clarisses qui ont quitté la capitale régionale il y a deux ans pour ce lieu qualifié par Le Corbusier de « lieu de prière, de silence, de paix et de joie intérieure ». « C’est un événement important pour la Haute-Saône qui ne compte pas d’autre monastère contemplatif », a souligné André Lacrampe. « Ronchamp, qui attire tous les ans 100 000 personnes, c’est la rencontre de l’art, de la culture et de la foi avec également sa dimension économique ».

Autre événement dont l’évêque a souligné l’importance, c’est l’inauguration le 11 septembre du Monument de la Libération situé dans les hauteurs de Besançon (Notre-Dame des Buis) et qui a bénéficié d’une réhabilitation. Une cérémonie inter-religieuse sera l’occasion de lancer « un appel à la paix et à la rencontre des culture ». 800 000 € ont été nécessaires pour la rénovation du monument dont un tiers a été couvert par des dons.

Mgr André lacrampe a également évoqué le colloque qui sera consacré les 17 et 18 septembre à Mgr Etienne-Théodore Cuenot (1802-1861), originaire de Bélieu dans le Doubs, qui est mort en martyr au Vietnam en 1861. 42 prêtres francs-comtois, dont quatre reconnus martyrs de la foi, ont quitté leur région pour ce pays.

redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Orchestre Victor Hugo Franche-Comté ©The Glint
Mar, 11 Avril 2017 20h00 - 22h00
THEÂTRE LEDOUX (rue mégevand) - Besançon