Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un arbitre franc-comtois aux championnats d'Europe universitaires de football

L'arbitre franc-comtois Valentin Drouhard (au centre) © dr - cliquez sur l'image pour agrandir
interview

Les 11es Championnats d'Europe universitaires de foot se sont déroulés cette année en Croatie du 21 au 28 juillet 2015. L'équipe de Franche-Comté a terminé 4e après avoir frôlé l'exploit en demi-finale face à l'Allemagne et a chuté au pied du podium, battue par le Portugal (2-0). Pour encadrer les rencontres, deux arbitres français, dont un Franc-Comtois, ont fait le déplacement. Originaire de Saône dans le Grand Besançon et âgé de 22 ans, Valentin Drouhard de la ligue de Franche-Comté était sur place et nous livre ses impressions… 

Publicité

Valentin Drouhard va déjà entamer sa 9e saison d'arbitrage à la rentrée. Comment est-il devenu arbitre ? Tout simplement parce que son club en manque d'effectif risquait une amende. Lui qui a finalement toujours voulu toucher le haut niveau du foot commence à concrétiser ses rêves avec l'arbitrage. Nous lui avons posé quelques questions… 

maCommune.info : Comment avez-vous été "recruté" pour ces championnats d'Europe universitaires de foot en Croatie qui viennent de se terminer ?

Valentin Drouhard  : "Au cours de cette saison, j'étais arbitre de ligue et j'arbitrais donc le week-end. Mais vu que j'habitais sur Besançon, je pouvais aussi arbitrer quelques matchs universitaires pour rendre service au CRSU (comité régional sportif universitaire) le soir à 19h. Cela collait bien à mon emploi du temps et j'y allais donc avec grand plaisir. Et puis fin juin dernier, l'équipe de l'université de Franche-Comté qui préparait son départ pour la Croatie (équipe championne France universitaire) avait besoin d'un arbitre pour ce tournoi et m'a contacté pour partir avec eux, car chaque équipe doit présenter un arbitre officiel sous peine d'une amende de 2000€. C'est donc avec joie que j'ai accepté cette mission d'accompagner l'équipe pour arbitrer le championnat". 

Comment cela s'est-il passé ? 

Tout s'est très bien passé, nous étions à l'hôtel entre arbitres. Bon nombre d'arbitres de différentes nationalités étaient présentes (Portugal Turquie Pologne écosse Russie Allemagne ....). L'ambiance entre les référées était très bonne ce qui a beaucoup joué sur la réussite du tournoi pour notre corporation. Certains venaient de 1re division dans leurs pays et ont une très grande expérience ce qui nous a permis bon nombre d'échanges très enrichissants. J'ai pu arbitrer trois matchs au centre ( Portugal-Russie, Allemagne-Norvège, et Pologne-Finlande) ainsi que d'autres en tant que 4e arbitre.  De plus cela m'a permis de continuer à travailler mon apprentissage de la langue de Shakespeare, car tous les échanges sur le tournoi se font en anglais. Cela nécessite donc un niveau correct pour pouvoir comprendre ce qui se passe autour de nous (

Êtes-vous payé pour vos interventions ?

Pour le tournoi en Croatie, aucun n'arbitre n'a été payé, car l'hébergement et les repas étaient intégralement pris en compte pas l'organisateur. Seuls ont été payes les arbitres assistants Croates présents sur nous matchs pour nous faire l'assistant. Sinon en Franche-Comté le tarif minimum pour un match de basse division est de 35€.

Vous nous parlez d'expérience unique dans la vie d'un homme. Est-ce rare de partir arbitrer en dehors de l'hexagone ?

J'ai déjà été une fois en Espagne, à Lloret del Mar, pour y arbitrer un tournoi en Espagne (tournoi de sixte simple) avec la ligue de Rhône Alpes qui a de bonnes relations  avec la ligue Franche-Comté,  mais parmi tous les arbitres que je connais, très peu ont eu cette chance de la faire, alors oui il est rare de quitter le territoire pour arbitrer ailleurs. Je suis un privilégié 

Pensez-vous que les arbitres français sont "mal vu" ?

Tout d'abord, je pense que les arbitres aujourd'hui manquent d'accessibilité et veulent trop être des " justiciers" a qui l'on ne peut rien dire. Aussi, si l'on compare les erreurs aujourd'hui et hier, le nombre est sensiblement le même, mais aujourd'hui les grands médias nationaux et même régionaux remettent une couche sur les erreurs alors que les matchs sont terminés. Aussi, pour les personnes qui ne savent pas comment se font les désignations internationales (coupe du monde par exemple) il faut savoir qu'il est très difficile et long d'arriver tout en haut. 

Aujourd'hui, on voit de plus en plus émerger de très bons arbitres des petits pays de l'est de l'Europe et de ce fait la concurrence est de plus en plus rude à haut niveau, car les places sont très chères 

Que faudrait-il faire pour donner une meilleure image des arbitres français ?

Pour donner une meilleure image des arbitres, il faudrait les encourager à communiquer plus avec les clubs et les joueurs, les arbitres doivent admettre leurs erreurs, ce qui est aujourd'hui très difficile et peu acceptable pour certains.  Par expérience, je peux vous dire que les joueurs le prennent bien quand on reconnaît l'erreur commise et qu'il sont beaucoup moins nerveux face à l'injustice quand il y a.  

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 6 Décembre 2016 20h00 - Mer, 7 Décembre 2016 19h00
L'ESPACE - PLANOISE - Besançon
Mer, 7 Décembre 2016 18h00 - 20h00
MAISON VICTOR HUGO - Besançon
©Joël Brockny
Mer, 7 Décembre 2016 18h00 - 20h00
CAFE INTERNATIONAL CANOT - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 10h00 - 13h00
Friche Artistique - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 20h00
CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL - Besançon