Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un nouveau bâtiment hospitalier écolo de A à Z

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Pierre-Yves Siramy, chef de projet PC Bio, CHRU, Guy Lang, directeur des infrastructures, de la sécurité et de la maintenance au CHRY et Noël Protano, directeur de projet Vinci Constructions France ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Noël Protano, directeur de projet, Vinci Construction France ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Guy Lang et Pierre-Yves Siramy ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Le futur bâtiment "PC Bio" est en construction à quelques pas du Centre hospitalier Minjoz à Besançon. Il accueillera en 2015, les services du pôle cancérologie et les onze laboratoires du pôle biologie du CHRU ainsi que le siège de l'institut régional fédératif du cancer (IRFC) sur une surface de 19.000 m2 et sur six niveaux. La particularité : il est l'un des premiers bâtiments à être certifié Haute qualité environnementale (HQE) en France. Coût du projet : 65 millions d'euros.

PC Bio - ITW de Pierre-Yves Siramy, chef de projet PC Bio from maCommune.info on Vimeo.

Publicité

Ce projet a dû répondre à 14 cibles* pour être certifié HQE. L'objectif est d'améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants, et offrir des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l'environnement, évalués sur l'ensemble du cycle de vie.

Un chantier éco-responsable 

Les 20.000 tonnes de déchets du chantier sont systématiquement triées dans six bennes spécifiques et par un centre de tri à moins de 30 kilomètres.Le tri permet une valorisation de plus de 96% des déchets non spéciaux. Une signalétique adaptée en phase chantier est mise en place sur l'ensemble des et bennes et des bacs.

Autre particularité : quatre bunkers dans le bâtiment 

La construction du bâtiment comprend la création de quatre bunkers de radiothérapie. Ce sont des salles entièrement faites de béton ordinaire, de béton baryté et d'une porte plombée. Objectif : lors des chimiothérapies, empêcher les rayons de traverser les cloisons et d'atteindre le personnel médical ou les personnes qui ne sont pas atteintes d'un cancer. Les murs sont d'une épaisseur de 2 mètres. 2.500 tonnes de béton ont été utilisées pour ces bunkers. 

Un hôpital qui consommera à peine plus qu'une maison individuelle

Le bâtiment consommera 80 kilowatter par an tandis qu'actuellement, l'hôpital Minjoz consomme 400 Kw/an. Pour comparer, une maison individuelle HQE de l'Est de la France consomme 60 Kw/an. 

La conception architecturale du bâtiment permet de réduire les dépenses énergétiques selon les principaux critères suivants :

  • La morphologie du bâtiment, représentant un compromis entre compacité qui permet de réduire les déperditions et ouverture vers l'extérieur qui donne un accès à la lumière naturelle,
  • L'inertie thermique du bâtiment, générée par la construction en béton et par la mise en place d'une isolation extérieure. Cette inertie permet de lisser la demande énergétique en froid et en chaud,
  • Les dimensions des fenêtres choisies suivant les besoins d'éclairage naturel adaptés à l'activité et la dimension des espaces intérieurs,
  • La limitation de déperditions thermiques grâce à l'isolation et le dispositif de récupérateur d'énergie sur la ventilation
  • L'utilisation d'énergies renouvelables 

Un hôpital moins cher qu'un autre 

Le projet de la construction atteint les 65 millions d'euros sans compter les équipements médicaux qui devraient coûter près de 4 millions d'euros (accélérateur de particules, etc.)

Le prix du mètre carré du bâtiment est de 2.000 euros hors taxe tandis que son prix dans d'autres hôpitaux est plutôt de 2.500 à 3.000 euros HT/m2.

Le ministère de la Santé finance le projet à hauteur d'environ 50%. L'autre moitié est financée par les prêts engagés par le CHU. 

Le bâtiment de 19.000 m2 partagé en six niveaux : 

Les activités de cancérologie, le plateau unique de biologie et le siège de l'Institut régional fédératif du cancer seront réunis dans ce bâtiment de six étages.

  • Niveau – 2 : fonctions logistiques et techniques
  • Niveau – 1 : traitements de radiothérapie et de curiethérapie, préparation des anticancéreux
  • Niveau 0 : siège de IRFC, accueil et consultations
  • Niveau 1 : hospitalisation et chimiothérapie
  • Niveau 2 : laboratoires, plateau molécules-cellules
  • Niveau 3 : laboratoires, plateau infectieux 


* Les 14 cibles : 

(Eco-construction)

  • Relation des bâtiments avec l'environnement
  • Choix intégré des procédés et produits de construction
  • Chantier à faibles nuisances

(Eco-gestion)

  • Gestion de l'énergie
  • Gestion de l'eau
  • Gestion des déchets d'activité
  • Gestion de l'entretien et de la maintenance 

(Confort)

  • Confort hygrothérmique
  • Confort acoustique
  • Confort visuel
  • Confort olfactif

(Santé)

  • Qualité sanitaire des espaces
  • Qualité sanitaire de l'air
  • Qualité sanitaire de l'eau
Alexane
©Alexane Alfaro

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mathieu SLOL
Jeu, 14 Décembre 2017 18h30
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00
SALLE BATTANT 48 rue Battant - 25000 Besançon - Besançon
Jeu, 14 Décembre 2017 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon
Ven, 8 Décembre 2017 0h00 - Ven, 15 Décembre 2017 0h00
19 rue Alain Savary, Besançon TEMIS - Besançon
© DR
Ven, 15 Décembre 2017 20h30
2 Place du Théatre besançon - Besançon