Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un bébé et sa mère trouvés morts dans le Territoire-de-Belfort: le compagnon remis en liberté

©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Le compagnon d'une femme retrouvée sans vie à son domicile dans le Territoire-de-Belfort, avec son nourrisson mort, a été remis en liberté après avoir été placé en garde à vue pour infanticide et homicide involontaire, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Publicité

L'enquête et les résultats de l'autopsie des corps de la mère de 29 ans et de son bébé ont permis d'établir que la femme avait accouché à son domicile à Joncherey, avant de dissimuler le nourrisson dans la buanderie, a indiqué à l'AFP le procureur de Belfort, Ariane Combarel.

L'autopsie n'a pas permis de savoir si le bébé avait vécu, s'il était mort-né ou s'il avait été tué, "car son corps est trop dégradé", a-t-elle ajouté. La mère, qui était au troisième trimestre de grossesse, est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi d'une hémorragie consécutive à l'accouchement.

Appelés par le compagnon de la femme jeudi vers 3H30 du matin, les gendarmes avaient découvert la mère morte et le nourrisson sans vie dissimulé dans la buanderie de l'habitation.

"Le compagnon de la mère n'avait pas remarqué sa grossesse et il affirme qu'il ne savait pas que le nourrisson était dans la maison", a déclaré Mme Combarel. Dans un premier temps placé en garde à vue pour infanticide et homicide involontaire, l'homme de 34 ans a été remis en liberté vendredi, ses déclarations semblant cohérentes aux enquêteurs.

D'après ses déclarations, sa compagne, déjà mère d'une petite fille, lui avait dit qu'elle était enceinte de six à sept semaines et qu'elle voulait avorter, car elle ne voulait plus d'enfants, a précisé le procureur. "Elle ne voulait pas qu'il appelle les secours. Inévitablement, un médecin aurait découvert qu'elle avait accouché" plusieurs jours auparavant, a dit la magistrate, notant qu'il y avait "sans doute une part de déni de grossesse".

(Source : AFP)
Alexane

Autres faits divers

13 décembre 2017 à 10:57
7 décembre 2017 à 07:25

Votre météo avec