Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un été plutôt maussade pour le tourisme français

- cliquez sur l'image pour agrandir

La fin des grandes vacances approche et l'été aura été assez contrasté pour le tourisme en France, confronté aux caprices de la météo, comme en Franche-Comté, et aux réflexes attentistes et économes des clients. Dans le Doubs, les sites fermés sortent leur épingle du jeu.

Publicité

"La saison touristique a été maussade cet été, comme le temps et l'humeur des Français. Mais l'avant-saison, grâce aux touristes français, et le coeur de saison, grâce aux étrangers, devraient permettre de sauver l'ensemble", estime Didier Arino, le directeur du cabinet Protourisme.
Le début de saison en mai-juin avait bien démarré mais la situation s'est ensuite gâtée pour certains: 62% des 980 opérateurs interrogés par Protourisme évoquent une baisse de chiffre d'affaires en juillet-août.
Dans dans le secteur de Métabief, le temps froid et pluvieux a eu un impact globalement négatif sur l'hôtellerie et les campings, alors que les sites touristiques fermés tels que les fruitières à fromage ou le Château de Joux ont au contraire "bien marché", selon la directrice de l'Office du tourisme de Métabief (Doubs) Elisabeth Contejean.
"En juillet 2014, nous avons enregistré 1.000 personnes de plus qu'en juillet 2013 venues visiter les caves d'affinage de comté du Fort St Antoine, soit 2.800 visiteurs contre 1.800 en juillet 2013", précise la directrice.
Le musée Courbet d'Ornans a lui aussi enregistré une belle fréquentation depuis début juin avec 38.872 visiteurs venue admirer l'exposition "Cet obscur objet de désirs", autour de "L'Origine du monde" du peintre Gustave Courbet.

Du soleil pour la Bretagne et la Normandie

Parmi les régions gagnantes figurent la Bretagne et la Normandie, où le soleil a été au rendez-vous et a fait le bonheur des campings. Sans briller, Paris et sa région s'en sortent correctement. Mais les résultats déçoivent sur la Côte d'Azur (un été "morose", selon la région PACA), dans le Languedoc, en Aquitaine et en Rhône-Alpes.
Le cabinet Protourisme chiffre à 800 millions d'euros sur l'été le manque à gagner en France lié à la météo. Outre la pluie et le froid, le pouvoir d'achat est en cause. "Couramment, des clients demandent deux cuillères pour un dessert. On voit même des adultes demander un menu enfant...", note Hervé Becam.
Les vacanciers se débrouillent au mieux. Et in fine, 97% disent avoir passé de bonnes vacances, selon un sondage CSA pour Club Méditerranée.

(Avec AFP)

Léon

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille