Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un lynx tué fin janvier dans le Jura, victime de braconnage

©Elchhaus wikimedia - cliquez sur l'image pour agrandir
espèce protégée

Le centre de protection de la faune sauvage Athenas de Lons-le-Saunier a fait état ce jeudi 20 février 2014 de la mort d'un lynx victime du braconnage dans le Jura, département qui abrite la quasi totalité de la population française du félin.

Publicité

L'animal a été tué d'une balle qui lui a traversé le thorax, a-t-on indiqué. La dépouille du prédateur, une femelle adulte de plus de trois ans, a été découverte le 27 janvier par un promeneur en contrebas d'une falaise à Granges-de-Ladoye. Son corps avait semble-t-il été jeté du haut d'un belvédère à proximité.
 
"C'était une femelle qui s'était reproduite l'an dernier. Elle avait avec elle deux jeunes non émancipés", a précisé Gilles Moyne, responsable au centre Athenas, qui a dénoncé un nouvel acte de braconnage. "Le lynx est une espèce protégée par la Convention de Berne et la réglementation française, sa destruction constitue un délit", a-t-il rappelé.
 
Le centre de protection affirme que ce cas représente "la partie visible du braconnage". "Il y a de façon récurrente des individus qui disparaissent. C'est un phénomène qui nous inquiète", a ajouté M. Moyne. Deux cas avec de "fortes présomptions de braconnage" ont été recensés dans le département en 2013.
 
Le centre d'alerte a lancé un appel à témoins et n'exclut aucune piste. "Certains supportent mal la concurrence avec un grand prédateur. Il y a aussi des éleveurs qui pourraient avoir subi des dégâts" sur leur bétail, a expliqué son responsable.
 
Une enquête a été ouverte et confiée à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).
 
Le Jura abrite la quasi totalité de la population française de lynx, soit une quarantaine d'individus. Ces derniers sont issus d'une population reconstituée en Suisse après la réintroduction du félin dans la confédération helvétique dans les années 1970.
 
(source : AFP)
miss.dom