Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Un mois ferme pour avoir menacé la mairie de Besançon

"Vous êtes contents, vous avez détruit ma maison [...] vous allez payer de votre sang" Une phrase de trop qui vaut a Tino Achard une peine de six mois de prison dont un ferme.

Publicité

Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ansi-language:#0400; mso-fareast-language:#0400; mso-bidi-language:#0400;}

18 juin 2008. Tino Achard apprend après un long feuilleton judiciaire de deux ans que sa maison construite illégalement sur les bords du Doubs au Prés de Vaux va être détruite. En colère, l’homme de 30 ans et père de huit enfants appelle et menace la mairie qui a dépêché un vigile près du bureau du maire. (voir notre article du 19 juin 2008 )

 

Connu pour violences, l’homme a été interpellé le 29 juillet dernier.  "J'étais révolté, énervé mais je ne voulais pas mettre mes menaces à exécution » a expliqué Tino Achard lundi devant le tribunal correctionnel de Besançon qui l’a condamné a six mois de prison dont un mois ferme. L’accusé purge actuellement une autre peine de trois mois de prison ferme

Damien

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Mar, 12 Décembre 2017h
Librairie l'Autodidacte - Besancon
©Alexane Alfaro
Mer, 13 Décembre 2017h
FRAC Franche-Comté (Cité des Arts) - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon