Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Doubs : un routier interpellé pour avoir fraudé le péage de l'A36

image d'illustration ©APPR - cliquez sur l'image pour agrandir

Un chauffeur routier espagnol de 36 ans a été interpellé par la gendarmerie pour avoir fraudé sur plusieurs mois le péage de l'autoroute A36.

Publicité

Il y a plusieurs mois, la gendarmerie du Doubs repère un chauffeur de poids lourd espagnol suspecté de frauder le péage de l'autoroute A36, gérée par la société des Autoroutes Paris Rhin Rhône. Le routier, qui se rend régulièrement d'Espagne en Allemagne, est suspecté d'avoir mis en place une escroquerie lui permettant de payer un moindre prix le péage de l'A36.
Les investigations de la gendarmerie ont permis d'établir qu'il avait ainsi fraudé l'autoroute à plusieurs reprise entre le 25 janvier 2013 et le 1er novembre  2014.

Le 1er novembre 2014 vers 11h00, alors qu'il se présente au péage de Saint-Maurice-Colombier, près de Montbéliard, le routier est immobilisé à la barrière de péage.

Grâce à la vidéosurveillance, l'employé de la société d'autoroute identifie le véhicule qui avait ainsi été placé sous surveillance par la gendarmerie.

Aussitôt informés, les gendarmes du Peloton motorisé de Villars-sous-Écot procèdent à son interpellation et le placent en garde à vue. À l'issue de celle-ci, le conducteur espagnol est présenté à un magistrat du parquet de Besançon.

Le chauffeur a été placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès devant le tribunal correctionnel, fixé le 3 décembre 2014. Il fait l'objet d'une interdiction de conduire sur le sol français. Son passeport et son tracteur routier ont été saisis et le trentenaire doit s'acquitter d'une consignation d'un montant de 10.000 euros.

L'escroquerie ne se limite pas à la Franche-Comté. L'escroc aurait notamment sévi dans le sud de la France. Sur demande de la Brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires (BDRIJ) du groupement de gendarmerie du Doubs, les investigations se poursuivent pour établir s'il a procédé à la même escroquerie sur d'autres parties du territoire français.

Léon

Votre météo avec

Evénements de villars-sous-Écot