Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Une exposition sur le projet de Renzo Piano pour Ronchamp

©miss.dom - cliquez sur l'image pour agrandir
©miss.dom - cliquez sur l'image pour agrandir
Les sœurs Clarisses devraient prochainement quitter Besançon pour la colline de Ronchamp. Sur ce site haut-saônois rendu célèbre par la chapelle Notre-Dame du Haut de Le Corbusier, l’architecte mondialement connu Renzo Piano doit leur construire une fraternité. Ce projet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre est présenté jusqu’au 30 novembre au centre diocésain de Besançon.

Publicité


Architecte de Beaubourg, du musée de la fondation Beyeler à Bâle, du centre culturel Tjibaou à Nouméa, de l’aéroport international du Kansai à Osaka ou de la cité internationale de Lyon, Renzo Piano avait d’abord refusé de s’engager dans un tel projet. Il faut dire que l’ombre de Le Corbusier plane à jamais sur la colline de Bourlémont à Ronchamp. Mais Jean-François Mathey, président de l’association Oeuvre Notre-Dame du Haut, a su le convaincre.

Dans les peaux de la colline
Chargé de remplacer la porterie (le bâtiment d’accueil) aujourd’hui très visible, réaménager le parking en un espace paysager et construire un lieu de vie, de prière et d’accueil spirituel pour quatorze sœurs Clarisses, Renzo Piano s’est vite heurté à des oppositions pas toujours justifiées et, pour certaines, d’une extrême violence. Depuis plus de trois ans, il affine sa copie avec ses collaborateurs. «Renzo Piano est un humaniste, il aime écouter tout le monde même les pires détracteurs. Il a tenu compte de chaque remarque», a révélé Paul Vincent, senior partner dans son agence et chef de ce projet, lors de la conférence qu’il a donnée le 18 novembre au centre diocésain de Besançon. Celle-ci était en lien avec une exposition à découvrir en ces lieux jusqu’au 30 novembre. Y sont en effet présentés maquettes, coupes et  plans qui montrent comment le grand architecte italien a choisi de répondre à la commande qui lui était faite, «en se glissant avec humilité dans les peaux de la colline» comme l’indique Paul Vincent.

«Ronchamp demain… Renzo Piano rencontre Le Corbusier», centre diocésain (Grand séminaire), 20 rue Mégevand à Besançon,  jusqu’au 30 novembre 2008, tous les jours de 13h à 17h30. Entrée gratuite.


miss.dom

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille