Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Unesco : Histoire d’une aventure

© - cliquez sur l'image pour agrandir

Publicité

L’idée d’inscrire l’œuvre de Vauban au patrimoine mondial de l’Unesco est née en janvier 2005 à Besançon sur une initiative Paulette Guichard Kunstler et du maire PS Jean-Louis Fousseret. Afin d'obtenir ce classement exceptionnel, chaque pays a proposé au Comité du patrimoine mondial une liste de sites et de biens qu’il souhaitait inscrire.

C’est ainsi que Les fortifications de Vauban sont  apparues sur la liste indicative de la France le 31 janvier 2006. Le réseau des sites Majeurs de Vauban, présidé par le maire de Besançon et regroupant 14 sites en France, a présenté le dossier auprès du Comité le 22 novembre 2006. La France a ensuite officiellement annoncé le 5 janvier 2007 que l’œuvre de Vauban serait présenté à l’Unesco. Dans le courant de l’été 2007, des experts d’Icomos (le conseil international des monuments et des sites) avaient rendu un avis positif à cette inscription au patrimoine mondial.

Le 7 juillet 2008 à 11h à Québec (17h en France), c’est le verdict : douze des quatorze sites sont officiellement inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Le château de Bazoche dans la Nièvre et la fortification de Belle-Ile (rachetée par une chaine d’hôtel qui a opéré de trop nombreuses transformations) ne sont pas retenus.

Il s’agit bien des fortifications de Vauban qui entrent au patrimoine mondial et non l’œuvre complète du célèbre architecte militaire sous le règne de Louis XIV.

 

En savoir plus …

Besançon inscrite au patrimoine de l'Unesco

Quelles retombées économiques ?

Réaction de Nicolas Sarkozy

Jean-Louis Fousseret : «C’est un immense bonheur pour moi»

Les Festivités à Besançon

Les 12 sites Vauban retenus

Les sites « Unesco » en France

 

Damien