Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Vienne : un fétichiste de dessous féminins pris la main dans le sac

Image d'illustration ©Heather/http://www.flickr.com/photos/51209646@N05 - cliquez sur l'image pour agrandir
Insolite ailleurs

Un amateur de dessous féminins qui se servait depuis environ un an sur les fils à linge, dans la région de Châtellerault (Vienne), a été piégé et appréhendé par le mari d'une de ses victimes, excédé par ces larcins, a-t-on appris lundi auprès de la gendarmerie.

Publicité

Le fétichiste, âgé de 35 ans et jusqu'alors inconnu de la justice, a été confondu il y a une semaine par un habitant de Naintré, chez qui il a commis le vol de trop : en l'espace d'une année, son épouse a ainsi vu disparaître nuitamment pas moins de 70 de ses culottes, mises à sécher sur l'étendoir de
la terrasse.

L'époux, qui avait remarqué que l'amateur de lingerie venait se servir de préférence les dimanches et mercredis soirs, a monté la garde avant, il y a un mois, d'investir dans une webcam. Il y a quelques semaines, son initiative a porté ses premiers fruits, lorsque la webcam a capté la forme d'un homme "habillé en treillis, avec un chapeau et un foulard", comme il l'a raconté notamment à la Nouvelle République du Centre Ouest.

Mais c'est la semaine dernière, dans la nuit de dimanche à lundi, que ses efforts ont finalement été couronnés de succès : "Il a sauté dans la cour (...) Il avait son ciré, son foulard et des gants. Il s'est mis à quatre pattes et au moment où il commençait à se servir sur le séchoir, on l'a +cueilli+", explique l'homme, aidé dans l'opération par ses deux fils.

Prévenus, les gendarmes ont découvert dans sa voiture une trentaine de culottes, fraîchement dérobées à Châtellerault. L'homme, qui réside dans une commune voisine, a reconnu les vols et fera l'objet d'une composition pénale. Depuis que l'affaire a été évoquée dans la presse locale, plusieurs personnes se sont plaintes auprès des gendarmes de la région de vols similaires, selon une source proche du dossier.

(Source : AFP)

Alexane

Votre météo avec