Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Violence dans les rues de Besançon : témoignage d'une grande soeur...

Rues de Besançon ©Alexane Alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir
Ras-le-bol !

Une grande soeur a retrouvé son petit frère la nuque et le visage tuméfiés après une violente agression qui se serait produite dans la soirée de samedi 21 juin 2014. Elle souhaite témoigner et dénoncer de la violence gratuite à Besançon qui sévit de plus en plus : des groupes de personnes qui décident, sur un coup de tête, d'agresser d'autres personnes sans raison avec une extrême violence physique puis psychologique... Témoignage...

Publicité

"Violence gratuite à Besançon STOP

Samedi 21 juin, mon petit frère, fraîchement sorti du bac, décide d’aller fêter l’évènement avec son cousin. Alors qu’ils se promènent en direction d’une discothèque, un groupe d’individus se jette sur eux sans raison et les agressent.

La nuque, et le visage tuméfiés de mon frère témoignent de la violence de cet acte qui n’a pourtant duré que quelques dizaines de secondes ainsi la souffrance physique qu’il endure depuis plusieurs jours. Mais vous ne pourrez qu’imaginer la souffrance psychique qui le hante chaque jour, chaque seconde depuis l’attaque. Ce genre d’événement peut briser une personne et lui faire perdre toute confiance en lui et en la vie.

Imaginez-vous, à peine majeur vous vivez probablement les meilleures années de votre vie. Plein d’espoirs et de confiance pour le futur, vous êtes sur le point de débuter vos études supérieures et vous travaillez en parallèle dans une agence de mannequinat. Puis vous vous réveillez un peu plus tard au service des urgences d’un établissement hospitalier, défiguré a un  tel point que vous n’osez même plus vous regarder dans le miroir, et n’osez même pas accepter la visite de vos amis par peur de leur réaction. On ne peut qu’imaginer la souffrance psychique qu’il doit endurer après cet acte de barbarie.

Puis une question finit par vous hanter : « Pourquoi ? Je ne comprends pas. Pourquoi m’ont-ils fait cela ? ». Voilà la phrase à laquelle vous aimeriez bien une réponse. J’imagine les coupables répondre « c’était pour s’amuser, on aime bien la baston». Cette réponse vous conviendrait-elle ? Vous permettrait-elle de vous reconstruire ? Non ! La violence gratuite est un acte de lâcheté et de barbarie condamnable, rien d’autre. Ces individus ne sont que des égoïstes qui ne se nourrissent que de violence. Je les imagine,  fiers de leur acte après leur crime, à en rire et à s’en vanter. Comment peut-on être fier de bastonner à plusieurs quelqu’un par surprise et en priorisant sur le plus petit ? Quelle fierté y a-t-il à avoir dans cet acte ? 

Après coup, on finit par se dire « heureusement que les videurs sont arrivés et l’ont secouru sinon, on ne sait pas dans quel état il serait aujourd’hui. Il a eu de la chance. » De la chance… Comment pouvons-nous arriver à ce point de réflexion ?  Quelle chance a-t-il eu de se faire sauvagement agresser ?  Et gratuitement ? Quelle chance a-t-il eu de ne pas avoir eu un coup de pied qui finisse par lui briser la nuque ?  Ou lui provoque un hématome intracérébral ?  Je ne vois pas de chance là-dedans. Peut-être a-t-il eu un peu de «  chance » dans son malheur me direz-vous, mais je n’appelle pas cela avoir de la Chance avec un grand C… Les faits sont là. Il s’est fait sauvagement agresser sans aucun échange, ni regard, ni altercation précédent l’acte. Mon frère et mon cousin étaient juste au mauvais endroit, au mauvais moment. N’importe qui aurait pu être à leur place. Votre frère, votre sœur, votre enfant ou votre ami.

Cette histoire n’est pas un fait isolé. Chaque semaine, de plus en plus d’événements sont ainsi constatés. Où sont les devises de la France dans tout ça ?

Au vu de la violence de l’acte, ces individus n’en sont pas à leur premier coup d’essai. Un jour, ils  iront jusqu’à tuer leur victime. Et ce sera trop tard. Nous devons tous nous mobiliser et faire bouger les choses. Parlez-en autour de vous, partagez ce message et faisons le remonter aux politiques. Que des mesures soient prises afin d’avoir la Liberté de se promener dans la rue sans risquer pour sa vie."

E.G

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Jeu, 8 Décembre 2016 20h00
CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT RÉGIONAL - Besançon
Jeu, 8 Décembre 2016 20h30
FJT LES OISEAUX - Besançon
Ven, 2 Décembre 2016 14h00 - Ven, 9 Décembre 2016 18h00
LES INVITES AU FESTIN - Besançon
Sam, 3 Décembre 2016 11h00 - Ven, 9 Décembre 2016 19h00
-
Mar, 6 Décembre 2016 10h00 - Ven, 9 Décembre 2016 19h00
L'ESPACE - PLANOISE - Besançon